7 février 2023

Oui, BOLSONARO a toutes les chances de passer si……

Oui, BOLSONARO a toutes les chances de passer si……les élections ne sont pas truquées, ce qui pose le même problème que pour D. TRUMP aux USA.
Notre court voyage dans le Nord este (qui avait voté en majorité pour LULA) a confirmé un doute de fraude: que ce soit à Recife, capitale de l’État de Pernambuco ou à João Pessoa, capitale de l’État de Paraíba, toutes les personnes que nous avons interrogées, sauf une, nous ont déclaré ouvertement avoir voté pour BOLSONARO et ne comprennent pas le résultat du premier tour car c’est sous le mandat du Président actuel que de nombreux aménagements ont vu le jour: irrigation de zones affectées par la sécheresse, adduction d’eau et d’électricité dans les secteurs qui en étaient dépourvus, construction de petites centrales électriques, réalisation d’infrastructures routière (maintenant, l’État d’Amapa qui a une frontière commune avec la Guyane française est enfin relié aux autres États brésiliens en complément de l’avion et du bateau). En trois ans et demi, BOLSONARO a concrétisé ce que LULA et DILMA avait promis en 14 ans et n’ont jamais fait si ce n’est de financer la reconstruction de La Havane (Cuba) et de subventionner tous les pays du Mercosul qui avaient un Régime socialiste.

Nous avons donc interrogé discrètement des chauffeurs de taxi, des employés d’hôtel, femmes de chambre, commerçants…..tous ont voté BOLSONARO et dans les rues, nous avons vu plus de voitures avec des drapeaux et effigies Bolsonaristes que Pétistes. Alors comment se fait-il que LULA soit en apparence majoritaire ?
La réponse nous a été donnée par plusieurs chauffeurs de taxi qui naviguent dans le pays:
– 1) A l’intérieur des terres, dans le Polygone de la sécheresse, il suffit de donner un billet de R$ 2 (0,20 Euro) pour que le miséreux local vote en faveur d’un candidat.
– 2) Le vote étant électronique, des informaticiens chevronnés issus de milieu criminel, peuvent changer la nature des composants après la vérification officielle de manière à modifier les choix des électeurs. De toute façon, tout recomptage est impossible.
– 3) Dans certaines communes, il a été constaté qu’il y avait plus de votes en faveur de LULA que d’électeurs dans lesdites communes (syndrome Corse).
Or, qui a tout intérêt à voter pour LULA et contre BOLSONARO ?
– 1) Tous les prisonniers et repris de Justice (j’ai vu sur plusieurs photos des femmes brandir des banderoles en faveur de LULA avec un bracelet à la cheville)
– 2) Tous ceux qui, dans le passé, ont participé (avec l’accord de LULA qui n’était pas le dernier) à des actes de détournements de fonds, de lavage d’argent sale, d’actes criminels liés à la drogue et au trafic d’armes, aux enlèvements, aux séquestrations et aux assassinats et mesures répressives (comme le massacre de populations indigènes), en protégeant les trafiquants et les auteurs d’actes illégaux (coupe d’arbres en Amazonie, trafic d’animaux sauvages, exploitations minières, passages de drogue) qui, malheureusement, impliquent aussi les USA et certains pays européens dont j’aime mieux ne pas citer les noms.
– 3) Un certain nombre de Sénateurs ou même de “Ministres” (à commencer par Alexandre de Moraes du STF, nommé Président du STE – Suprême Tribunal Électoral qui voue une haine personnelle envers la famille BOLSONARO).
BOLSONARO est un Vénitien d’origine et s’est impliquée dans l’Armée brésilienne jusqu’au grade de Capitaine de réserve, puis dans la Politique dans le sens strict de la gestion…ses fils l’ont suivi dans cette voie en devenant Sénateur et Député. Sa femme, qui ressemble peu à la première Dame de France, oeuvre dans le social avec beaucoup d’humilité et comme, au Brésil, le social est très lié avec la Religion, elle est souvent en présence de prêtres ou de pasteurs, ce qui horripile le PT qui souhaiterait se défaire de ces “superstitions” inutiles> Nous sommes un peu dans le contexte européen de la fin du XIXe s où s’opposaient déjà les deux tendances pour aboutir à la séparation de l’Église et de l’État en 1905, sauf que nous n’avons pas ici d’affaire Dreyfus et Boulanger.
Voici donc la situation incertaine dans laquelle le Brésil se trouve, entouré de pays qui sont ou qui sont retombés dans le Socialisme et dont la situation économique est grave si l’on considère le nombre de migrants venus du Venezuela, de la Colombie, du Pérou et maintenant de l’Argentine où le taux d’inflation va dépasser les 100% en fin d’année alors que le Brésil est en pleine déflation avec une augmentation du PIB de 0,21 hier et une progression économique de l’ordre de 2% par trimestre depuis janvier.
BOLSONARO et son Ministre de l’économie Paulo GUÈDES ont eu la bonne idée de rester neutre dans le conflit ukrainien, se limitant à recueillir les réfugiés de ce pays car nous avons dans l’État du Paraná une importante communauté de ce pays immigrés depuis plusieurs générations….Mais si le Brésil est neutre en apparence et entretient de bonnes relations aussi bien avec les USA qu’avec les BRICS, il n’entend pas être “dominé” par qui que ce soit et principalement entendre les remontrances d’un MACRON, vendu aux idées Atlantistes et d’une Union Européenne qui n’est pas celle voulue par les Européens.
Étant dans l’import-export, nos échanges avec la Russie et la Chine sont excellents et nous n’avons jamais suspendu nos contrats. Le Brésil de BOLSONARO n’appliquera pas de sanctions contre la Russie et tout son commerce dérive de l’Europe en direction de l’Afrique et de l’océan Indien. En plus, nos récoltes de soja, de blé, de maïs et de canne à sucre n’ont jamais été aussi bonnes.
En conclusion: Que l’on soit de Droite (et pas “Extrême” comme les médias européennes se plaisent à le dire) ou de Gauche, cela ne concerne qui celui qui opte pour un style de société et c’est son droit le plus absolu mais qu’on autorise un “taulard” avéré et prouvé, à sortir de prison pour se présenter à une élection présidentielle, cela tourne au Grand Guignol. Comment, sous prétexte d’un vice de forme, peut-on en oublier le fond ? Comme en France, il existe un Tribunal des conflits pour régler ce type de problème mais, tant qu’il existe un doute, on ne permet pas à un “Présumé condamné” d’être á égalité avec les gens honnêtes.
Autant dire que l’atmosphère est assez électrique en ce moment (même à la maison !)
Un mot encore sur les relations entre BOLSONARO et les USA.
Toujours bonnes mais plus méfiantes aujourd’hui que du temps de D. TRUMP, c’est évident.
Mais les échanges se font tranquilles entre les deux pays, sachant que le Brésil ne cédera jamais à aucune pression en matière de sanctions économiques envers la Russie ou tout autre pays d’ailleurs. Elle ne fournira aucun matériel militaire ou armement à quelque belligérant. Bien entendu, il a fait ses choix mais voit d’abord les difficultés à résoudre chez lui plutôt que chez les autres.
J.M.L
“Quand on jette un caillou en l’air, il y a de fortes chances qu’il vous retombe  sur la tête sous la forme d’un pavé (Lumen Lumini Ordem)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :