Un arabo-musulman sinon Rien ?

Des responsables ont fait savoir que le soutien du Qatar au ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Ban Ki-moon, et non au prince Zeid Ra’ad Zeid al Hussein lors du vote informel du Conseil de sécurité brisait un accord entre Arabes sur le soutien à apporter au candidat jordanien, seul musulman en lice.

Le Qatar a défendu son choix et a accusé une tierce partie non identifiée de chercher à créer des divergences entre Doha et Amman.

« Nous les avions informés devant tous les Arabes (…) que nous soutiendrions le candidat thaïlandais ou le candidat coréen », a déclaré le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Hamad ben Djassim ben Djaber al Sani, interrogé par la chaîne de télévision Al Jazira.

« Nous savons qu’un pays ou une partie souhaite compliquer les relations (entre le Qatar et la Jordanie) et si (les Jordaniens) choisissent de marcher dans cette voie alors c’est très malheureux. Nous ne marcherons pas dans cette voie », a-t-il ajouté.

Lors du vote informel du Conseil de sécurité lundi, M. Ban a obtenu 14 votes favorables, notamment ceux des cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Un seul des 10 membres non permanents s’est abstenu.

M. Ban devrait maintenant être officiellement choisi le 9 octobre par le Conseil de sécurité, qui le recommandera à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le second mandat de cinq ans de Kofi Annan s’achève le 31 décembre.

03 octobre 2006 – 23:20 | Edicom

4/10/2006

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

771 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.