Featured

Loi anti-prostitution ou comment Ubu se « fait » Tartuffe

Sous le communisme tout est gratuit (et pur : la prostitution était aussi interdite en URSS, en Chine, à Cuba…). Sous le républicanisme actuel (sous les jupes duquel se réfugient les exclus du "socialisme réel") tout doit être gratuit, service public oblige. Coucher était proposé par les militantes lambertistes de l'AJS-OCI, l'ancien parti de Cambadelis (et Jospin) ; une magnifique jeune femme me l'avait proposé quand j'étais étudiant à Tolbiac dans les années 80, mais il fallait adhérer, je ne l'ai pas fait ayant quelques scrupules, elle était diablement belle, ils organisaient des boums le samedi après-midi dans leur local rue du Faubourg St Denis (Paris) à l'époque. En fait, pour les communistes, payer pour coucher c'est ringard, de droite (comme n'être qu'hétéro). Tout doit être "mis" en commun (comm/un/isme), c'est la partouze généralisée, le couple n'est admis que le temps de l'accouplement (et encore) aussi payer apparaît anachronique puisque dans la vie républicaine étatisée qui émerge sur les décombres d'une société civile exsangue, le moindre détenteur de pouvoir est un mac (avec I phone bien sûr) qui va vous proposer son emploi aidé sa subvention son "tuyau"…

Il faut donc conseiller celles et ceux qui veulent tout de même "vendre" leurs charmes :  les prostituées peuvent s'appeler "camarades", organiser des "boums" comme l'AJS, opter pour l'amour libre, demander une adhésion à une association du genre : les "libertins baroques" puis demander éventuellement un petit "cadeau" comme droit d'entrée (des "bons" échangeables ensuite en monnaie via un circuit donné) : est-ce que ce sera interdit ?… Hidalgo a dit que la traque se fera sur Internet aussi, la trique est donc de sortie à tous les étages scrogneugneu, mais comme cela sera contourné  la "trique" a de beaux jours encore devant elle ; peu importe si l'aggravation de la situation économique et sociale due à l'appauvrissement organisé par le social-républicanisme entraîne précisément une situation qui peut obliger à la prostitution… Paradoxe inouï : les socialistes appauvrissent la Nation (à la suite des gaullistes il est vrai), poussent à la prostitution, et, en même temps, interdisent qu'elle soit tarifée, le bordel généralisé doit être gratuit, c'est cela le communisme, lui-même. Les pauvres n'ont qu'à bien se tenir. Quant aux "riches" (il y en a encore un peu) ils iront en Suisse en Belgique en Allemagne : à quand une condamnation de ce dysfonctionnement ? C'est inadmissible !… Le "travail sexuel" doit être interdit partout. Encore une fois, et comme pour nombre de métiers, les pays du Nord vont profiter du néo-puritanisme français… Vite une loi ! vite une taxe ! un texte ! et ils furent 20 vendredi 29 novembre à discuter du 1er article de la loi…Tartuffe était parti en W.E…Avec Ubu.

Lucien SA Oulahbib 30/11/2013

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

3 174 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV, Headline-RTV

 


Comments • comment feed