16 mai 2021

Bloody november !

N‘avez-vous pas encore vu flotter, senti, ce sentiment d’irréalité fait de pétard mouillé maintenant que la nuit américaine s’est éteinte et que l’on revient au train-train sous perf médiatique ? On prend les mêmes et on recommence, et vive les quart d’heures de gloire, même en anonyme, you can do it, je serais que c’est moi, là, l’arracheur de caténer, destructeur en série, happening, art brut, et puis est-ce si contradictoire avec l’écolo brut de décoffrage ? Pas sûr si l’on admet que le TGV tue le petit train de quat’sous, coupe des terres, accroît le turn-over agrandit les villes, tout cela n’est pas “bien”.

Donc ce n’est pas contradictoire
puisque l’idée consiste à détruire le voyage le mouvement, à quoi bon exporter de la bonne décadence occidentale puisque tout le monde voudrait se purifier de cette culture, mais oui ! Du moins, avant l’élection d’Obama. Maintenant c’est moins évident : quoique… Comment réagirait-il à une attaque en règle ? En tendant l’autre joue comme lui préconise ses principaux conseillers ?Négocions, négocions, même s’il n’y a rien à négocier…

Wait and see.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :