Les chiens de garde de l’écolo-communisme

L'alliance rouge-verte bat son plein en France, les politiciens ratés du communisme et de l'écologisme totalitaire se retrouvent pour soutenir les nervis cégétistes et les assassins racistes du palestinisme. Ils forment une race non pas blanche mais noire de dessins les plus vils et nourrie au biberon public. Elle fourbie ses armes en attendant.

Il suffit d'observer un Mélanchon hagard et revanchard demander au micro de JC Bourdin encore plus de chemises arrachées pour comprendre qu'il existe seulement une différence de degré et non de nature avec un Abbas expliquant savamment qu'il ne veut pas que les "pieds sales" israéliens "souillent" l'esplanade du Mont du Temple, comme si ce symbole de l'occupation arabo-musulmane devait rester vierge de toute impureté.

Les mêmes, communistes, verts, soutiennent de plus en plus les exactions en France et celles en Israël.

Des comportements de mafieux font que les docks et la SNCM à Marseille, Air France, la SNCF, et d'autres entreprises sont en train de couler au nom du service public, et les Ponce-Pilate s'en lavent les mains, au lieu de se porter comme actionnaires dans ce cas s'ils sont si malins.

Les mêmes refusent de comprendre qu'en Israël les responsables palestiniens ne veulent évidemment la paix sinon celle des cimetières, exigent toujours le retour de millions de personnes au sein même d'Israël (revendication majeure), et pensent aujourd'hui qu'ils vont faire plier le peuple israélien avec des méthodes du FLN algérien qui ont pu marcher en 1958, mais qui sont tout à fait hors d'usage aujourd'hui sur une "terre" qui n'est toujours pas la leur, eux, les occupants venant d'Arabie, qu'ils y retournent s'ils ne veulent pas accepter la réalité de penser au moins un compromis puisqu'ils ne sont pas les seuls à se penser propriétaires.

À vrai dire, on en assez de la dictature écolo-communiste, alliés objectifs des alter-islamistes ; assez de leur folle prétention à se battre au nom du salariat et des palestiniens alors qu'ils les coulent, les appauvrissent, les empêchent de réellement s'émanciper.

Et leur dictature ne survit qu'avec la perfusion étatique des aides multiformes et l'arrogance d'une race supérieure celle de prétendus révolutionnaires avides de préserver leurs prérogatives sur une France au bord de la crise de nerfs.

Lucien SA Oulahbib 22/10/2016

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 375 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Alliance des civilisations-ARTV, Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Editorial de Resiliencetv-ARTV

 

Comments are closed. Please check back later.