Un nombre croissant de jeunes musulmans en faveur de la char’ia en Grande-Bretagne

« L‘émergence d’une identité musulmane forte en Grande-Bretagne est, en partie, le résultat des politiques multi-culturelles mises en place dans les années 80, qui ont mis l’accent sur la différence au détriment d’une identité nationale partagée et ont divisé les gens selon des lignes de partage ethniques, religieuses et culturelles », a commenté Munira Mirza, qui a dirigé la rédaction du rapport.
Selon l’enquête menée par internet et par téléphone, 37% des 16-24 ans affirment qu’ils préfèreraient vivre selon la loi de la charia, contre seulement 17% des plus de 55 ans.

Le même pourcentage de jeunes musulmans disent préférer envoyer leurs enfants dans des écoles musulmanes publiques, et 74% préférer que les musulmanes portent le voile islamique en public. Parmi les plus de 55 ans, ces chiffres sont respectivement de 19 et 28%. Par ailleurs, 7% des personnes interrogées tous âges confondus déclarent « admirer des organisations comme al-Qaïda qui sont prêtes à combattre l’Occident ». Le chiffre est de 13% parmi les jeunes, et de 3% parmi les plus âgées.

Enfin, 71% des personnes de plus de 55 ans indiquent avoir autant ou plus de choses en commun avec les non-musulmans de Grande-Bretagne qu’avec les musulmans hors du pays, mais ce chiffre n’est que de 62% parmi les 16-24 ans.
« Il y a clairement un conflit au sein de l’islam britannique entre une majorité modérée qui accepte les règles de la démocratie occidentale et une minorité croissante qui ne les accepte pas », a affirmé Munira Mirza. « Le sentiment religieux parmi les jeunes musulmans ne consiste pas à suivre les traditions culturelles de leurs parents mais leur intérêt pour la religion
est plus politisé », a-t-elle ajouté.

LONDRES, 29 jan 2007 (AFP)

30/1/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

185 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.