Rififi à propos de l’Antartique

" Le mieux que nous pouvons avancer actuellement consiste à souligner que les modèles actuels de prédictions climatiques sont en contradiction avec ceux que nous possédions depuis cinquante ans concernant l'Antartique" a-t-il énoncé le mois dernier au Congrès annuel de l'Association américaine pour le Progrès de la Science.

Ce constat est lui-même sujet à inquiétude, a-t-il ajouté. Parce que cela veut dire que la capacité des scientifiques à comprendre le climat de l'Antartique et à prédire ses transformations semble limitée. Plus encore, il devient de plus en plus clair que l'Antartique, qui a la taille des USA et du Mexique mis bout à bout, n'est pas une sorte de désert inerte, mais est mû par un système dynamique et changeant.

Par exemple, la recherche concernant les courants et les lacs de glaces fondues situés à un demi mile en dessous de la surface montre que la glace est en train de se propulser à la vitesse de deux yards (91,44 cm) par jour. " Nous pensions que ces changements pouvaient prendre des années voire des décennies ce qui n'est plus le cas depuis plusieurs mois " a souligné de son côté Helen Fricker de l'Université de Californie lors d'une séance à l'Institut d'Océanographie à San Diego.

Il semble donc incertain d'affirmer que de tels lacs sous-marins aient quelque chose à voir avec le changement climatique. Ils peuvent être causés par la chaleur géothermique souterraine ou encore par les frottements dûs au déplacement des glaciers.

Et Fricker et Bindschadler disent que la présence de tels lacs a alerté les scientifiques sur le fait que les courants de glace sont, dans une certaine mesure, comme posés à la surface de l'eau, ce qui engendre une situation qui leur permet de bouger encore plus vite.

Bindschadler souligne enfin que le continent antartique reste mystérieux pour l'essentiel : " Chaque fois que nous pensons avoir compris quelque chose, nous nous heurtons à de nouvelles conditions dynamiques encore plus compliquées à apprécier. Les choses sont en train de changer, et probablement absolument plus vite que nous pouvons le comprendre ".

 

(voir également ceci : L’escroquerie politique du réchauffement planétaire)

 

24 mars 2007

Lucien SA Oulahbib 4/6/2019

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

851 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.