Maroc : La percée du salafisme

Au moins, treize personnes recherchées par les services de sécurité se promènent, quelque part à Casablanca ou dans d’autres villes marocaines, avec des ceintures explosives. Ces présumés terroristes, jeunes dans leur quasi-totalité, semblent être prêts à exécuter l’ordre de leurs « supérieurs » à tout moment. L’état d’alerte est maximal. La peur aussi. Six kamikazes en moins d’une semaine ! « Ce n’est pas facile à oublier », lâche Issam Abdelmounir, un chauffeur de taxi d’une trentaine d’années. Même de moindre intensité, cela ravive les tristes souvenirs de 2003. C’est loin d’être fini ! « Voir des lambeaux de chair et du sang couvrir des artères et des boulevards à Casablanca est traumatisant », dénote Ahmed Fahemi, gérant d’une cafétéria près du boulevard Moulay Youssef, lequel a été, le 14 avril, le théâtre d’une double opération kamikaze.

La dernière en date. Comme lui, d’autres Marocains ne cachent guère leur peur de nouveaux attentats plus forts et plus spectaculaires. Surtout, depuis que les services secrets français ont alerté les autorités marocaines quant à l’existence d’informations selon lesquelles des groupuscules terroristes s’apprêtent à frapper des lieux touristiques à Marrakech, Casablanca et Meknès.

La suite ici

Mokrane Ait Ouarabi

30/4/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 149 vues

Tous les articles de

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.