Comment les alterislamistes manipulent les médias et les idiots utiles

Ainsi en Irak, et alors que le plan de Petraeus n’a commencé à fonctionner pleinement que depuis un mois, le travail d’Al Keida et des différentes obédiences islamo-baathistes, est de profiter de cette aubaine médiatique pour accentuer là où cela fait mal en multipliant certains attentats n’ayant aucun intérêt stratégique sinon impressionner les belles âmes incultes ou orientalisées thé à la menthe andalou, tout en assassinant au passage et en particulier des musulmans puisque tous ceux qui ne les rejoignent pas sont considérés comme « impies ».

Mais même quand cela va mieux et qu’un reportage vient l’affirmer, tout aussitôt un attentat sera programmé au même endroit pour en démentir le message, ce qui incitera d’autres reportages à infirmer dans ce cas le premier, et permettra ensuite d’autres attentats de se déclencher pour en donner la preuve, sans que pour autant tout ce spectaculaire signifiât grand chose militairement. Sratégiquement par contre oui puisque les guerres se perdent sur le front médiatique en période démocratique.

La même chose se passe dans les territoires contestés et dominés par les forces dites « palestiniennes » : aucun média indépendant ne peut travailler sans l’aval officiel des groupes qui supervisent la production et l’exportation d’images et de sons, dont l’impact maximum va être soigneusement examiné pour toucher au plus sensible les opinions occidentales. Même les médias catholiques s’y mettent et il n’est pas rare de voir sur KTO un reportage montrant des soldats israéliens protéger les allées et venues d’une famille israélienne dans la vieille ville de Jérusalem sans cependant indiquer que celle-ci n’arrêtait pas de se faire attaquer ces temps-ci par quelques inconnus au quartier, ce qui nécessitât d’en appeler à la troupe…Mais la caméra, elle, en s’attardant sur la présence des soldats entourant littéralement les déplacements de cette famille, ne montrera que « l’occupation » et jamais la cause, réelle, de la présence soldatesque israélienne….

C‘est devenu une banalité depuis que Hitler, Staline, ont su, bien avant les dits palestiniens, le dit FLN algérien, vietnamien, et les actuels tyrans iranien, vénézuélien, zimbabween, manipuler le réel à leur profit en contrôlant la perception que l’on construit pour l’appréhender. Ce qui permet également de mieux masquer dans le même mouvement leur propre horreur souvent mille fois plus inhumaine que celle prétendument dénoncée par des médias embedded (embrigadés) dans une vision moniste, unilatérale, idéologique de la situation géopolitique mondiale actuelle.

Le dernier argument agité à ce niveau consiste à montrer du doigt l’intervention en Irak comme cause de la recrudescence du « terrorisme », allant évidemment jusqu’à mettre en cause la politique occidentale en général comme étant sa source même lorsqu’il est rétorqué que le « vivier » taliban existait en Afghanistan bien avant 2003… Sauf que l’on réitère un même travers pourtant dénoncé ailleurs comme anthropocentriste : le fait de dénier à l’alterislamisme des bases sui generis qui se nourrissent à la fois d’un refus de toute évolution allant dans le sens d’un approfondissement du développement humain distinct de ses sources formelles culturelles, et à la fois de sa capacité à profiter de la Crise de la Modernité non encore résolue, à savoir l’idée que le seul progrès des sciences et des techniques permet de construire une Humanité digne de ce nom ou le débat amorcé par Husserl, détourné par Heidegger, et prolongé par Léo Strauss mais resté inachevé…

Michel Leubel 14/7/2007

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 283 vues

Tous les articles de Michel Leubel

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Non classé

 

Comments are closed. Please check back later.