Agression de centaines de lycéens au pied de la Tour Eiffel

Car il ne faut pas se leurrer : ces “ jeunes ” fauves, qui attaquent ainsi de jeunes lycéens fêtant leur fin d'épreuve du bac, ne peuvent pas être plaints, ils sont la résultante de dizaines d'années d'abandon et de souffrance couplant politique de la ville et de l'éducation nationale qui sous prétexte de collège général ont formaté des générations entières de décalés qui traînassent dorénavant leur mal être de tête brûlée.

Lucien SA Oulahbib 23/6/2008

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

133 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 


Comments • comment feed