Le Fatah ne reconnaît pas l’existence d’Israël, pas plus que le Hamas…les masques tombent et le double langage continue

Non, le Fatah, parti dirigé par Mahmoud Abbas, ne reconnaît pas l’existence d’Israël a déclaré Mohamed Dahlan à plusieurs reprises ces derniers temps. Et si l’Autorité Palestinienne, qui a pour Président ce même Mahmoud Abbas, reconnaît l’existence de l’Etat hébreu, ce n’est que pour recevoir des financements occidentaux et en tirer profit pour la population palestinienne…

Les déclarations de Mahmoud Dahlan, dirigeant important du Fatah , qui a fui la Bande de Gaza, où il dirigeait les services de sécurité du Fatah, lors de la prise du pouvoir par le Hamas, sont on ne peut plus claires. S’exprimant à la télévision officielle palestinienne il a lancé : « Je le dis pour la millième fois, en mon nom et au nom de tous les autres membres du Fatah. Nous n’exigeons pas que le Hamas reconnaisse Israël. Au contraire, nous exigeons que le mouvement du Hamas ne reconnaisse pas Israël car le mouvement du Fatah ne reconnaît pas Israël, même aujourd’hui. » Il poursuit d’une manière plus alambiquée : « Nous, le Fatah, nous…reconnaissons ce que l’OLP a reconnu mais cela ne nous oblige en rien en tant que mouvement de résistance palestinien. »

Et, donnant dans la realpolitique il précise que « le gouvernement doit traiter des problèmes des gens. L’économie palestinienne toute entière dépend d’Israël. Le rôle du gouvernement est de gérer le quotidien des gens. Je ne peux imposer ma vision des choses ou ma position au gouvernement . Et si je le faisais, le peuple palestinien devrait-il en payer le prix ? Non[...] le gouvernement doit assurer des traitements médicaux, faciliter l’enseignement et s’en occuper. Pensez-vous que la reconstruction de Gaza soit possible si nous nous chamaillons à ce propos avec la communauté internationale ? [... ] Il faut un gouvernement qui soit acceptable aux yeux de la communauté internationale.

L’Observatoire des Médias Palestiniens Palestinian Media Watch – qui publie la vidéo de ces déclarations ainsi que sa traduction dans son Bulletin du 17 mars – rapproche ces déclarations de celles faites par le Président de l’Autorité Palestinienne et du Fatah du 3 octobre 2006, diffusées par Al-Arabyia – télévision basée à Dubaï – et à la télévision officielle palestinienne. Il y déclarait sèchement que ni le Hamas, ni le Fatah, ni le Jihad islamique n’étaient tenus de reconnaître Israël et que seul l’OLP l’avait fait. Il expliquait également cette reconnaissance purement OLP par la nécessité d’avoir un dialogue avec des représentants israéliens pour des raisons pratiques, notamment financières. Mahmoud Abbas s’exprimait ainsi le 3 octobre 2006. Le lendemain, il disait à Condoleeza Rice que le Hamas devait reconnaître Israël.

On comprend mieux que les négociations de paix n’aient guère progressé sous la présidence de Mahmoud Abbas. Ehoud Olmert déplorait d’ailleurs le 17 mars 2009 qu’aucun accord n’avait pu être signé à cause de la mauvaise volonté palestinienne dans ce domaine.

Hélène Keller-Lind 19/3/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

2 459 vues

Tous les articles de Hélène Keller-Lind

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Article Resiliencetv

 

Comments are closed. Please check back later.