«Boycotter Israël ce n’est pas boycotter les Juifs»

Qui, de nos jours, ne connaît pas le MRAP ? Ce Mouvement contre le Racisme,  l’Antisémitisme et pour la Paix, crée -parmi  d’autres- par des Juifs en 1949, converti depuis la main mise de Mouloud Aounit en  Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples. Le fléau de l’Antisémitisme ayant probablement, au vu de cette nouvelle dénomination, disparu de la planète terre ! ‘’Disparition’’ qui prête singulièrement à interrogation dès la lecture du dernier tract publié par cette association intitulé « Israël : Boycottons les produits de l’oppression » (1).
 
Les termes choisis de ce texte confirment, au moins et sinon plus, les soupçons que l’Amitié entre les peuples n’est plus la priorité de cette ligue ouvertement anti-israélienne.
 
Dans les raisons du boycott données, plusieurs relèvent purement du mensonge et de la calomnie.
 
Ainsi, il est fait part dans ce tract des « concessions faites par les Palestiniens, (…)  nombreuses au moment du processus d’Oslo ». Quelles sont¨-elles ? Le MRAP ne sera pas plus disert à ce sujet faute, évidemment, de leur réalité.
 
Autre raison assénée : « Les gouvernements israéliens n’ont eu de cesse d’attenter par tous les moyens à l’unité des Palestiniens et de trouver tous les prétextes pour refuser toute négociation sérieuse ». Là encore, aucune précision ! Le non dit fera office de vérité. On se souviendra pour autant des négociations d’Oslo, de Camp David II, d’Annapolis et même du retrait unilatéral de la bande de Gaza. Toutes choses qui démontrent une bonne volonté israélienne et qui rappelleront que les ‘’Palestiniens’’ n’ont toujours pas admis, à ce jour, le droit légitime d’un état juif à vivre en toute sûreté.
 
Un besoin de sécurité israélien qui sert, aux yeux du MRAP, comme argument pour « masquer leur manque évident de volonté à répondre aux aspirations légitimes des Palestiniens à un Etat conforme aux résolutions de l’ONU ».  Une sécurité recouvrée dès 2002 par la construction d’une clôture de sécurité baptisé, dans le programme de boycott, « mur d’annexion ».
 
Autre ‘’démonstration’’ mrapiste de la culpabilité israélienne : « L’intervention contre Gaza démontre qu’Israël saisit toute occasion pour rendre la paix impossible. Aujourd’hui les conditions inacceptables mises par le gouvernement Netanyahou à la création d’un Etat palestinien ne peuvent que rendre quasiment impossible tout accord ».
 
Cette thèse vire au burlesque, dès lors que le rappel des 90 « roquettes artisanales » tirées par jour en novembre et décembre 2008 sur les riverains israéliens de la bande de Gaza reviennent en mémoire.
 
Comme vire au grotesque l’assertion condamnant le programme de Benjamin Netanyahou exigeant une ‘’Palestine’’ démilitarisée et la reconnaissance de son pays comme état du peuple juif !
 
A lui seul, ce libellé prête à croire que seul un Israël pieds et poings liés conviendrait au MRAP. Un pays dont son économie, de surcroît, serait rendue exsangue par un boycott généralisé. Un  ostracisme qui ne serait pas ‘’dirigé contre les Juifs’’, mais « contre un peuple pour le punir (… et)  lui faire prendre conscience que la communauté internationale des citoyens ne peut tolérer les dénis de justice que commet son gouvernement en son nom ».
 
Vient ensuite la liste des exigences, dont « la reconnaissance de la résolution 194 relative au retour des réfugiés ». Au sein de l’état d’Israël, cela va de soi !
 
On ne peut douter, suite à l’analyse de ce tract, que le MRAP fait ici manifestement œuvre d’Ong anti-israélienne. Par ailleurs, une telle Ong -ouvertement antisioniste- n’aurait guère de mal à reprendre à son compte ce programme illégal et à la limite de l’antisémitisme. D’où le rappel du MRAP, comme pour s’en exempter d’avance, que « Boycotter Israël ce n’est pas boycotter les juifs ». Et donc mettre ces derniers en danger.
 
Ce programme devant forcer le peuple israélien à accepter l’inacceptable, on est en droit de se demander légitimement dans quelle mesure le peuple juif  ne se retrouverait pas lui-même en péril.
 
Doutons sérieusement que le MRAP serait, alors, à ses côtés.
 
http://victor-perez.blogspot.com
  ©
 
 
Liens :
 
(1) : http://www.mrap.fr/campagnes/international/urgence-palestine/Boycott-Tract.pdf

Victor Perez 17/10/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 815 vues

Tous les articles de Victor Perez

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Affinement négatif-OIL, Conservation négative-OIL, Dispersion négative-OIL, Dissolution négative-OIL, Evaluation de l'action-OIL

 

Comments are closed. Please check back later.