Featured

La phobie contre l’identité française

C'est-à-dire la phobie contre la liberté, la laïcité, l'universel, l'égalité des droits. Les "identitéphobes", ou non identitaires, conduits par SOS Racisme qui vient de lancer une pétition contre la rotation de la terre, se rebiffent de plus en plus en exigeant la dissolution non seulement du peuple mais aussi du débat et de l'identité elle-même. Ainsi ce n'est plus à l'individu (étranger ou non) de s'intégrer mais à la France de se transformer  en fonction des "choix" de chacun, et ne pas le faire serait liberticide, fasciste, raciste. Caroline Fourest voit par exemple la "montée de l'extrême droite" avec les musulmans comme cibles. Alain Badiou aussi. Pour eux, ce n'est pas l'antisémitisme qui monte, les récents chiffres  en montrant la hausse sont exagérés, disproportionnés, puisque c'est l'islamophobie qui a le vent en poupe, voyez le nombre de mosquées, de magasins tenus par des musulmans attaqués sans arrêt nous sommes en pleines années 30, mais oui ! Tahar Ben Jalloun en est sûr, il vient même d'écrire une tribune là dessus, des rixes anti-musulmanes pullulent partout, des milliers d'incidents,  mais vous n'êtes pas au courant  évidemment car les médias sont aux ordres mais oui (comme pour le 11 septembre)  et ce sont "eux" qui les tiennent.

Et face à cette montée fasciste, il faudra opposer un seul mot d'ordre : acceptez ! changez ! transformez-vous ! mais jusqu'où ? peu importe puisque cela ne concerne que vous, pas les autres non surtout pas, les obliger à changer serait les blesser ; en gros toutes les cultures ont le droit de rester les mêmes, sauf la culture française… Or, si toutes les cultures ont autant de droits, si elles sont reconnues en tant que telles, on ne voit pas pourquoi elles se gêneraient à croître tant qu'aucun obstacle ne les en empêche. Le refus est blessant, il ne faut surtout froisser personne car le traumatisme crée des névroses donc des pulsions, des rixes, voilà pourquoi les conducteurs du RER A sont attaqués, les conducteurs de bus, les pompiers, médecins, parce qu'ils froissent, inquiètent, exigent des choses qui prouvent qu'ils ne sont pas assez intégrés à la culture "lieuban".

De plus pourquoi tant de bruit à propos de l'islam et ses nombreuses exigences (travail, santé, récemment) puisqu'il fait partie des Lumières selon Daniel Lindenberg. Vous en doutez?  Mais n'a-t-il déjà pas permis le retour d'Aristote ? L'Europe était dans l'obscurantisme. Et l'islam est arrivé, sans se presser, et l'a sauvé, en oubliant  même de le faire pour lui-même, ou, plutôt l'action conjointe des "dominants" locaux, des Croisades puis de la colonisation a empêché que l'islam puisse diriger cette lumière vers lui-même. Mais oui ! (2+2=5 don't forget).

D'où la nécessité de lui donner toute sa place en Europe puisqu'il l'a en quelque sorte sauvé, nourri, blanchi, soigné même, ce que tendent de masquer les racistes : CQFD.  Qu'il agisse comme les autres et veuillent s'étendre n'est pas un problème puisqu'il veut dire paix son nom l'indique, pourquoi dans ce cas avoir peur avec un débat qui divise au lieu de rassembler ? 

Les autres pays dominés par l'islam ne brillent certes pas de mille feux, mais c'est  bien parce qu'ils ne pratiquent pas le "true" islam, tout comme les russes, chinois, vietnamiens, africains etc n'ont pas appliqué le "true" communisme. Seule la France pourrait démontrer que cela marche, pour l'un comme pour l'autre, pour les deux si c'est possible. Aussi le débat sur la burqua, les minarets doit être (sollen) considéré comme irréel injuste raciste puisque l'islam ce n'est pas autre chose que les Lumières en réalité, et ce d'autant plus qu'il permet bien mieux que le communisme de proposer des solutions de décroissance et de règle commune, bref de créer une société où la frivolité n'aurait plus sa place : vêtements, voitures conduites par des femmes seules, (double hérésie), alcool, cinéma, pubs, (l'image est impure par définition), tout cela peut être balayé. Si on le veut. Bientôt. Cohn Bendit, Ramadan, même combat, surtout si celui-ci appelle à un moratoire sur  le bannissement de l'homosexualité. Ce qui est possible. L'appel ne coûte rien, il suffit d'appeler : " j'appelle à un moratoire", voilà, c'est fait : faire c'est dire. Tout le reste n'est que suspicion, obscurantisme. Il faut donc que le climat change. Celui des humeurs humaines. Pas l'autre non le climat naturel lui doit rester le même. Durable. L'identité française, elle ? Une carte c'est tout. A changer tous les dix ans.

Lucien SA Oulahbib 23/12/2009

Discuss this articleDiscuss this article

Imprimer ce texte Imprimer ce texte

1 787 vues

Tous les articles de Lucien SA Oulahbib

Share/Save/Bookmark

Trackback

Posted in: Analyses-RTV, Article Resiliencetv, Débats-RTV, Headline-RTV

 

Comments are closed. Please check back later.