29 octobre 2020
Non classé

Ils sont fous.

Dans ce prêche, Abou Hamza légitimait également les vols que les musulmans peuvent commettre à l’égard des impies. Déjà, il avait dénoncé l’école britannique et conseillé à ses disciples d’amener leurs enfants avec eux à la prière pour les détourner de la « culture du hashish ». « Quand l’enfant atteint l’âge de dix ans, précisait-il, il faut le mener vers la prière et l’habituer à la vie dure pour qu’il se prépare au combat et à devenir un vrai moudjahid ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :