7 février 2023
Non classé

L’ISLAM “EN” FRANCE.

Le monde occidental, héritier direct des hautes valeurs d’Athènes et de Rome fécondées par la chrétienté, et l’islam, depuis treize siècles tenu d’une main de fer à l’écart de la marche du monde, se trouvent aujourd’hui en compétition ouverte.

Nos princes facilement atteints de cécité, plus particulièrement en Europe et bien plus encore en France, doivent impérativement faire l’effort minimum de comprendre les intentions réelles de cette loi d’airain qu’est finalement l’islam.

Dans une telle configuration planétaire, le devoir de l’ensemble des citoyens de se saisir en France et en Europe d’une question aussi vitale devient, pour une entrée réussie dans un avenir désormais mondialisé, une ardente obligation.

L’islam, à l’instar de la chrétienté, se veut universel mais pas dans les mêmes termes : en effet, si le christianisme prône l’amour universel entre tous les hommes, l’islam, immuable, se montre plus volontiers conquérant, y compris par le glaive.

Lorsqu’on parle d’islam “de” France on est donc tenté, me semble-t-il, d’accréditer l’idée que les musulmans vivant en France ne seraient plus partie prenante de la communauté universelle des musulmans – au-delà des schismes et des frontières, la Oumma.

A mon sens, c’est commettre une grave erreur d’appréciation que de le croire. Ne serait-ce, d’ailleurs, que pour la raison déjà invoquée de la distance culturelle qui sépare l’Occident, vecteur de libertés, de l’islam, subjugué sans partage par le Coran.

Il serait inapproprié de juger que des musulmans ne soient pas aptes à vivre, en France, en paix à nos côtés; mais aussi, qui, parmi nos compatiotes, accepterait de gaîté de coeur que la Charî’a trouvât droit de cité dans notre République ?

Je forme donc le voeu que la France et les Français ne se laissent pas entraîner dans une vaine tentative fusionnelle des cultures en se berçant de l’illusion que l’islam, ainsi reconnu “de” France, se désolidariserait comme par magie de la Oumma !

Enfin, s’agissant du prétendu “choc des civilisations” que certains s’empressent si complaisamment d’évoquer, ne nous y trompons pas, il aura bien lieu mais pas où d’aucuns l’attendent : il est déjà entré en action, au sein même de l’islam.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :