9 décembre 2022
Non classé

LE BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

Les individus l’auraient seulement intimidé,sans lui porter de coups violents.La famille a deposé plainte.
Le 10 mars, dans un Collège de Pantin (’93) des graffitis ont ete dessinés sur un mur, que la direction qualifie d’antisémites.Des propos du même genre auront été tenus par un groupe d’élèves contre un autre collegien juif.
Nous saluons la réaction immédiate du Principal de ce collège,qui a alerté l’inspection académique,et étudie avec attention les mesures administratives et disciplinaires à engager à l’encontre des jeunes auteurs identifiés,ainsi que l’accompagnement éducatif qui s’impose.

Nous rappelons que de nombreuses familles d’origine ivoirienne résident dans la cité d’habitations,voisine du collège.
Nous avons demandé des sanctions sévères et dissuasives.
La famille de la victime a déposé plainte.

La situation pa rapport à l’antisémitisme reste très préoccupante.Les faits se succèdent de façon inquiétante,d’autant qu’ ils sont l’oeuvre de populations jeunes, qui loin de déplorer le sort d’Ilan HALIMI, victime d’un crime antijuif, ne sont pas révoltées. Pis encore ,elles paraissent être encouragées par le modèle des tortionnaires de Bagneux,qu’ils prennent pour des héros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :