6 février 2023
Non classé

Appel à l’aide exceptionnelle

Une goutte d’eau dans un océan d’indifférence, mais un énorme travail porteur d’espoir… et qui marche: exemple entre autres de Milana reçue 2ème de sa promotion à l’examen final de l’Ecole de Journalisme de Sciences Po Paris, décidée à retourner en Tchétchénie pour lancer un journal destiné à la jeunesse, de Larissa qui sort brillamment de l’atelier Berçot et prépare sa collection de vêtements pour la présenter à Grozny….. Hachette sort un livre de Milana en septembre intitulé “Danser sur les ruines”.
Pour joindre les deux bouts, d’une année scolaire à l’autre, ils ont besoin de toute urgence de 14.OOO Euros. Un don supplémentaire de votre part, si petit soit-il, additionné à d’autres, leur permettrait de tenir le choc de l’été.
Pardon d’insister, mais leur situation est périlleuse. Je ne suis que le porte-voix ému et admiratif d’une bande de jeunes exemplaires.

Toute mon amitié,

André Glucksmann

P.S.Vous trouverez ci dessous la lettre envoyée par Aurélia et leurs coordonnées. ci joint (à gauche du site sous “Documents”) la newsletter de ESF mai 06.

Etudes sans frontières, 4 cité Joly, 75011 Paris

Chère Madame, Cher Monsieur,

En 2003-2004, vous avez généreusement fait un don à l’association Etudes sans
Frontières. Depuis, nous continuons d’aider et d’accueillir des étudiants
tchétchènes en France, afin de leur permettre ensuite de prendre part
activement à la reconstruction de leur république. Un deuxième groupe de sept
étudiants est arrivé en septembre 2005, alors que le groupe de 2003 termine
actuellement ses études en France. Une antenne a été créée à Lille pour
accueillir deux étudiants de la deuxième promotion, et des projets de nouvelles
antennes sont en cours à l’étranger.

Malgré la « normalisation » officielle, la situation en Tchétchénie reste
dramatique et les ONG peinent à travailler sur le terrain. En accueillant des
étudiants tchétchènes en France, Etudes sans Frontières a ouvert une brèche
dans le ghetto qu’est la Tchétchénie depuis 12 ans, offrant aux étudiants de
Grozny de nouvelles perspectives d’avenir, les encourageant à mettre en place
des projets chez eux.

Etudes sans Frontières
dispose encore de peu de moyens, et chaque don est utile
aux étudiants que nous accueillons. Les fonds ainsi récoltés permettent de
financer leurs études, leur logement et leur vie quotidienne à Paris. Des
fondations et institutions nous aident régulièrement à financer notre projet,
mais nous avons besoin de l’aide d’un maximum de donateurs pour pouvoir
continuer à travailler indépendamment et à assurer notre mission. Votre
générosité constitue donc une aide très précieuse.

Pour plus d’informations sur notre action, vous trouverez ci-joint notre
dernière newsletter, et vous pouvez également consulter notre site internet :

www.etudessansfrontieres.org.

Nous comptons sur votre soutien pour aider les étudiants tchétchènes à
reconstruire l’avenir de leur pays. Avec nos meilleures salutations,

Aurélia Chaudagne
Chef de mission Tchétchénie
Etudes sans Frontières – 4 cité Joly – 75011 Paris
Tel : 01 75 00 99 00 – www.etudessansfrontieres.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :