7 février 2023
Non classé

France 2 ou Francedjaïzira (version hard)

La BBC est cependant critiquable, car elle fait la part trop belle aux pleureuses du Hezbollah, mais au moins les reportages et les talkshows sont plus équilibrés à côté de ce que j’ai vu ce soir là qui dépassait la dose d’irradiation, au-delà du raisonnable . Qu’on en juge : après avoir ouvert sur des sujets locaux, l’international survient pour couvrir l’enterrement des victimes de Kana (avec un scoop : les enfants étaient dans les caves alors que tous les médias avaient signalé qu’ils dormaient dans les étages…) suivi tout aussitôt d’un enterrement de militants du Hezbollah avec un un gros plan sur une veuve implorant la destruction d’Israël.

Ce parti pris s’est amplifié par de micro-reportages sur les innombrables destructions, conséquences des bombardements israéliens évidemment ; en contre-partie de cette information équilibrée, proportionnée, et pas du tout émotionnelle, nous eûmes droit à quelques policiers israéliens à cheval à la recherche de rares roquettes hezbollahiennes égarées ici et là dans quelques champs et qui semblaient tout sauf ultra sophistiquées ; pas d’images de destruction, pas de victimes, pas de pleurs, pas de malédiction non plus…

France 2 a donc choisi l’émotionnel pur, avec aucun rappel des faits, ce qui a pour conséquence d’attiser au maximum la haine anti-israélienne : un être humain normalement constitué ne peut qu’aller dans ce sens en regardant un tel journal.

Cette constatation n’est pas nouvelle : nous n’avons plus à faire à des journalistes mais à des propagandistes dont seraient fier l’actuel président iranien qui se plaignait dernièrement du fait que certains journalistes fassent leur métier !… Pas de problèmes avec France 2 : ils ont tranché, Israël en général et à cette occasion en particulier, a tort…

Prenons-les au mot, admettons qu’Israël n’ait pas entamé sa campagne militaire mais serait passé uniquement par le stade diplomatique : ainsi on lui tue trois à cinq militaires, on en enlève deux, on demande en échange des figures symboliques, tout en continuant à lancer des roquettes, puisque le Hezbollah commençait à le faire pour “soutenir” la campagne du Hamas et du Djihad en la matière ; donc Israël aurait demandé une condamnation, avec des tués et des otages et des pluies de roquettes, quelle aurait été la prochaine étape ? Plus de kidnapping, plus de pluie de roquettes, puisque c’était déjà le cas !

N‘oublions pas que le Hezbollah fait partie du gouvernement libanais ( ni l’ETA, ni l’IRA, ne faisaient parties du gouvernement britannique), dans ces conditions il agissait comme membre légal d’une institution étatique et mettait immédiatement l’Etat libanais en coresponsabilité de tous ses faits et gestes…

Pas un mot sur France 2 sur toute cette complexité, rien, que de l’incitation à “l’unilatéralisme” émotionnel, pas un mot sur la stratégie iranienne, le Hezbollah apparaît comme un mouvement “nationaliste” responsable, puisqu’il n’a jamais fait d’attentats suicides à l’intérieur d’Israël alors qu’en réalité il n’en a pas reçu l’ordre, jusqu’au 13 juillet 2006…en attendant la suite, qui viendra en sa pleine puissance lorsque la FINUL sera en place…

En tout cas, il est clair que le Service Public a failli, une fois de plus, à sa mission et ne fait qu’alimenter l’antisémitisme en France, à défaut de servir à autre chose, ne serait-ce qu’à signaler ce soir là que les Italiens avaient, eux, décider d’envoyer 2000 à 3000 hommes à la fin du mois, aucun téléspectateur du 20h de France 2 ce 18 août ne le sut…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :