28 novembre 2022
Non classé

Quelles excuses ? Réclamer la Charia obligatoire partout ?

“Pas très conciliant le Pape” titrait un matin, en première page, le gratuit “20 minutes” (quotidien proche du “Monde”).
On ne nous y dira pas ce qu’il aurait dû dire et faire, le Pape, pour être plus “conciliant”.
Certains journaux italiens vont beaucoup plus loin dans la soumission au nom du respect dû à l’Islam.

Ils reprochent au Pape de s’accorder une sorte de privilège, pouvoir “offenser une religion légale”, dans des termes qui auraient valu des poursuites judiciaires à tout autre citoyen européen.

Question, dans cette Europe nouvelle dirigée par la bureaucratie bruxelloise, la liberté de conscience, y compris celle de critiquer les religions, est elle redevenue un délit ?

Un commentateur reproche aussi au Pape d’appeler Constantinople, en évoquant l’empereur grec qui y régnait alors, la capitale de l’actuelle Turquie. C’est, paraît- il, un manque de tact navrant pour un Pape, nous explique-t-on. Dans son discours, Benoît XVI aurait dû anticiper les événements qui se produisirent par la suite et appeler Istanbul la capitale de l’empire Gréco romain d’Orient au moment de la controverse.

Le chef de l’UDF, François Bayrou, un “démocrate chrétien” pur jus, y va de sa petite pierre. Le Pape aurait dû être plus prudent, il ne pouvait pas ignorer qu’il maniait de la “nitroglycérine”. Nitroglycérine l’Islam ?

On voit par là que c’est un vrai diplomate, François Bayrou; parce que, bien évidemment, la nitroglycérine c’est un liquide comme un autre, tout ce qu’il y a d’ordinaire et de pacifique; c’est un liquide que l’on trouve dans toutes les bonnes familles, que chacun peut conserver chez lui, à condition peut-être de ne pas le laisser à la portée des enfants…

Nous avons entendu ces propos et assisté par l’image à des manifestations haineuses. Non parfaitement dignes et tout ce qu’il y a de pacifiques; c’était simplement de braves gens descendus dans la rue, blessés dans leur foi, scandant pacifiquement, en mesure cependant :
Le Pape nous a offensé, en parlant de violence dans l’Islam par personne interposée…et pour vous prouver qu’il nous a offensé, en nous prêtant un point de vue qui n’est pas le notre, nous tuons une religieuse catholique qui travaillait dans un hôpital somalien de Mogadiscio et on ne s’en excusera pas, et nous faisons exploser des bombes dans des églises de Palestine ou prient les arabes palestiniens chrétiens, et nous tirons des coups de kalachnikov contre d’autres églises de nos compatriotes palestiniens chrétiens. Mais tout cela miséricordieusement.

Comme ça aussi, nous montrons à ces “fils de singes”, les Juifs comment ils auront intérêt à filer doux quand nous aurons débarrassé la Palestine du cancer colonialiste sioniste.

Vous voyez, Manuel II calomniait le Prophète!

Aucun titre, ni aucun commentaire ne condamnèrent l’assassinat de la religieuse se dévouant aux populations somaliennes, aucune excuse non plus de l’UOIF et d’autres. Aucun commentateurs ne s’étonne que l’UOIF et leurs amis d’ici et là n’aient pas désavoué et condamné cet assassinat et ces actions contre des églises comme des provocations contre l’Islam.

Quand au chef du gouvernement du Hamas, bon Prince, il faut quand même le reconnaître, il demande que cesse les attaques d’églises.
Il ne dit pas qu’il va poursuivre ceux qui ont posé des bombes dans ces édifices ou viennent prier des Palestiniens chrétiens, ce ne serait pas juste. N’était-ce pas des sortes de crimes d’honneur, ces explosions et ces tirs?
Il ne dit pas non plus, par conséquent, qu’il fera poursuivre ceux qui continueraient d’en faire des cibles pour s’exercer à la kalachnikov évacuant ainsi leur trop plein d’indignation d’offensé légitimement mécontentement …

Vous voyez bien l’empereur Gréco romain avait tord sur toute la ligne et le Pape avait grandement tord de ressortir une discussion théologique d’un autre âge, quand on pouvait encore échanger entre tenants de conceptions religieuses différentes et opposées sur certains points.

Je le disais il y a quelques jours à des amis qui m’objectèrent que j’exagérais :

Si ceux qui trouvent que le Pape doit jouer le bourgeois de Calais dans cette affaire continuent à pouvoir façonner l’opinion moyenne dans ce pays, le cirque Ramadan ira plus loin qu’en Suisse. Il ne se contentera pas d’empêcher que l’on joue la pièce de Voltaire “Mahomet le fanatique”, il fera carrément interdire par voie de justice ses rééditions et retirer des rayons des librairies les exemplaires existants.

Voltaire, Molière, et beaucoup d’autres ne pourront plus être cités, et même tout simplement imprimés et lus, sous peine “d’offenser” une religion de 1,6 milliards d’être humains qui n’ont, rappelons le, pas la liberté d’en sortir. On l’a encore vu il n’y a pas si longtemps en Algérie avec l’adoption d’un arsenal juridique moderne destiné à briser par la force répressive le mouvement de conversion au protestantisme qui se développait parmi les Kabyles (Berbères d’Algérie); des milliers d’entre eux ayant opté pour une des formes de la religion chrétienne réformée.

Les censeurs européens du Pape, nous mènent tout droit à la Charia obligatoire pour tous, leur lâcheté accumule les ingrédients dont on voit les effets dans la tragédie qui détruit le Soudan. Ce pays est en proie à une guerre intérieure qui dure depuis plusieurs dizaines d’années.

Après avoir détruit les organisations politiques et syndicales, éradiqué les populations de noirs animistes, persécuté les chrétiens du Sud qui refusaient la Charia, elle fait au Darfour des centaines de victimes civiles pacifiques chaque jour.

Mais il ne faut pas en parler, sinon vous participez de l’odieux complot sioniste.

Article communiqué par Netha


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :