5 février 2023
Non classé

Bécassine n’a pas fait de bévue…

Récemment le rédacteur-en-chef d’un magazine, après s’être « renseigné » pensait pouvoir nous dire tout, tout, tout sur la bévue de Madame Royal qui avait laissé passer une partie de la déclaration d’Ali Ammar, député du Hezbollah, qui tenait pourtant le langage habituel de son parti, en gros : « l’entité sioniste est nazie et la combattre équivaut à faire de la Résistance comme ce fut le cas en France pendant la guerre. » Elle avait réagi à « entité sioniste » donnant une leçon de géographie à cet ignorant : « Israël est un pays qui existe. » Mais motus sur la comparaison. Selon ce journaliste « bien informé » cela aurait été la faute « à » la traductrice ! Ou encore : même l’ambassadeur n’a pas entendu !

Pourtant les journalistes ont entendu, eux. Mais surtout, surtout, l’ambassadeur caution, Bernard Emié, selon plusieurs sources dont le Nouvel Observateur est « un excellent arabisant » ! Il a donc très bien compris ce qui avait été dit. Et, qui plus est, « l’ambassade de France à Beyrouth et toutes les autorités de passage ont des relations et/ou des contacts avec ce parti [Hezbollah]. Jacques Chirac, a même rencontré, avec d’autres édiles, le maire Hezbollah de Ghbaïré » nous dit Christophe Girard, adjoint de Bertrand Delanoë, chargé de la Culture : http://christophe-girard.over-blog.org/

On se demande si lors de ces relations et / ou rencontres le Hezbollah ne prononce que des paroles aseptisées…l’ambassadeur Emié ayant dit, selon Madame Royal, qu’il aurait quitté la salle comme elle s’il avait entendu ces propos…
Ce qui est frappant aussi c’est que aucun de ceux qui ont pris le parti de Madame Royal comme un seul homme ne regrette qu’elle n’ait pas profité de ce dialogue ( de sourds ? ) avec un député du Hezbollah pour exiger d’avoir des nouvelles, sinon la libération, des deux soldats israéliens kidnappés par ces personnages si fréquentables selon les autorités françaises et le P.S. Jeunes réservistes enlevés sur leur territoire par ce groupe pro-iranien qui, avec son sadisme habituel, se refuse à donner le moindre signe de vie, comme le demandent leurs proches très éprouvés depuis 4 mois interminables….Leur libération inconditionnelle étant pourtant inscrite dans la résolution 1701 du Conseil de Sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :