6 février 2023
Non classé

Le pape et le délit d’islamophobie.

Ce mot, arme-outil, inventé par eux, de toute pièce pour les besoins de leur cause expansioniste, hégémoniste, prosélytiste, ne peut être qu’un mot clé passe-partout (fta djinn), une sorte de barbarisme composé d’un mot arabe et d’un mot grec qui, si on le décompose et le traduit, cela donne : islam= soumission et phobie= peur.
(Il faudait être totalement débile, sénile ou couard pour dire que nous allons accepter de gaîté de cœur de nous soumettre à ces fascismes théocratiques quand on voit ce qui se passe dans ces pays Mahométans aux islamismes sanglants , aliénants, liberticides…. )
Cela étant dit, qui, avec un peu de bon sens va dire: “—je suis islamophile” pour ne pas froisser la susceptibilité offusquée mais feinte de ces croyants de l’islamisme, ce qui, en quelque sorte, reviendrait à dire : « — si je ne suis par contre, c’est que je défends, soutiens votre religion, c’est qu’alors je deviens pour eux un musulman.Bref, je signe un « cheikh » en blanc ! » ?

Dans la mentalité géronto-théocratique des orientaux c’est simple:

” —Tu ne penses pas comme moi , tu n’es donc pas de mon côté alors tu es contre moi….”.
La neutralité comme la laïcité n’existent pas dans leurs éducations cultuelles de bourrage de crânes..

Je précise, on ne le rabachera jamais assez, que « islam » est la racine des mots « islamisme et musulman », ou, en d’autres termes, l’islamisme ou mahométisme est la religion de et par la soumission (islam), religion de Mahomet à laquelle se sont résignés ceux qui sont devenus des musulmans ou mahométans. Encore une manière habile de jouer sur les mots pour faire avaler des couleuvres aux mécréants ignares que sont les naïfs de Français.L’islam n’est pas une religion mais le comportement, la conversion de celui qui croit en l’islamisme de Mahomet.

C’est ça qu’il ne faut pas perdre de vue, se mettre dans la tête…et répéter à la cantonade…!
Ils veulent nous faire croire qu’il y a une différence entre islam et islamisme.
C’est une supercherie qui consiste à nous faire croire que l’un est modéré et l’autre terroriste, que certains musulmans de France n’ont rien à voir avec les salafistes ( intégristes, fondamentalistes, les purs et durs, terroristes… ) qui se déchirent, là-bas, au Moyen-Orient ou qui sévissent partout, mettent des bombes à Londres, Madrid, etc…!

Quand notre société reconnaît le droit à l’hétéro ou à l’homosexualité (pêché gravissime dans le Coran..!) si je suis hétéro, je ne peux donc pas être homo, ni être obligé(e) de devenir homo (sauf cas de bisexualité), alors je peux avoir le droit de dire quelle option me convient sans que celui ou celle qui n’est pas du même “bord” aille porter plainte pour homophobie si je ne me convertis pas, ou que je repousse les propositions tendant à me séduire .

Quand notre société reconnaît le droit à la croyance ou à l’athéisme (pêché gravissime dans le Coran..!) si je suis athée, je ne peux donc pas être croyant, ni être obligé(e) de devenir croyant (sauf cas de doute…pari de Pascal ), alors je peux avoir le droit de dire quel choix me convient sans que celui ou celle qui n’est pas du même “avis ” aille porter plainte pour religiophobie si je ne me convertis pas, ou que je repousse les intimidations tendant à me soumettre.
Donc, pour quelqu’un qui refuse de devenir musulman, qui rejette cette religion n’est pas un « islamophile » mais perçu comme «islamophobe » , ce que certains voudraient faire passer comme un délit surtout lorsqu’on affirme et justifie son choix.
Ce dont on peut être sûr c’est que la patience des musulmans est un Djihad d’usure où chaque fois qu’ils annoncent une couleur c’est celle qu’ils savent qu’on veut entendre leur dire tout en pensant, eux à une autre couleur .
Lire la rencontre de Mustapha Chérif avec le pape “Ben Oït” à Rome dans le N.O. du 30.11.06 sur “ce que j’ai dit au pape…”

En résumé que dit M.Chérif : le pape ne comprend pas ce qu’on lui dit, il est agressif, il a une grande méconnaissance de notre religion l’ “Islam”,… les contrevérités à apporter des réponses,… autour de lui une carence, une incompréhension réelle quant à la nature même de l’Islam, ….son entourage: des gens remplis de préjugés et d’idées fausses…

Puis, des citations du Coran: (sourates ??? du jdid ?comme le Beaujolais !)

“—Tout juif sincère et juste, tout chrétien sincère et juste, tout croyant sincère et juste ira au paradis” …qui va nous y envoyer ? cela voudrait-il dire que leur destin ne serait que la mort et non celui de vivre en paix sur terre avec les musulmans qui ne sont pas cités, car par croyant, cela pourrait vouloir désigner les autres croyants autres que les musulmans.. ! (ajout de RTV : tout juif et chrétien “sincère et juste” veut dire : reconnaissant s’être trompé et acceptant de dire que ses Ecritures ont été falsifiées pour empêcher d’annoncer l’avenue de l’islam…).
C’est une subtilité , un trompe l’œil .(le zâhir et le bâtin…le sens apparent et le sens caché)
Passons à la liberté de croyance: du Coran. (où ?) sourate ???? (RTV : “nulle contrainte en religion”, veut dire nulle contrainte dans la seule religion digne de ce nom, l’islam).

“—Celui qui veut croire, croit, celui qui ne veut pas croire, ne croit pas.Dieu guide vers la lumière qui il veut.”
Celui qui croit ou ne croit pas ne « semble » pas poser de problème…(s’il croit en Mahomet et Allah certainement, bien entendu ) alors pourquoi vouloir islamiser le Monde depuis 14 siècles par la force, la violence, les attentats.

Mais, cerise sur le gâteau: “Dieu guide vers la lumière qui il veut”… et non qui le veut.

Donc, Mahomet qui s’est prétendu représenter Dieu s’est octroyé tout pouvoir et moyens pour l’islamisation et celui qui ne veut pas aller vers sa lumière… devra y aller par la force ou sera éliminé comme prévu par ses lois.C’est bien selon la volonté dite divine donc une injonction latente et non un choix laissé au bon vouloir des hommes.

Le Prophète a dit: “—l’encre des savants est plus chère que le sang des martyrs” …mais celui des mécréants, des apostats, des juifs, des chrétiens assassinés ou à éliminer n’est et n’était pas chère et a servi plutôt à écrire l’histoire…quand ils manquaient d’encre !
“Ne jamais être l’agresseur, ne pas toucher les non-belligérants….”
En 732 on n’était pas allés les agresser, et le 11 septembre qui les avait agressés… ?
Il parle au pape des 2 djihads: “—le petit djihad, c’est la légitime défense, le recours à la guerre juste” (ils sont donc constamment en « guerre juste » et nous, les non musulmans, dans la guerre (défensive) injuste…la vérité est toujours dans le même camp).
Attitude très paranoïaque : toujours des raisons pour justifier les agressions.

Heureusement que M.Chérif est venu à Rome car il est même capable de lire dans les pensées du pape et de les traduire :
“—Je vois qu’il réfléchit, en pensant aux actes de tous ceux qui agissent en usurpant le nom de l’Islam…!!!!!” et lui, que fait-il ? déjà il manipule et ment en substituant le mot islamisme par le mot islam….déjà très lourd de sens : la soummission . Cela fait penser à l’idée de passer sous les fourches caudines, l’épée de Damoclés, aller à Canossa, le despotisme liberticide, le colonialisme, l’esclavagisme, le fascisme .Alors, notre démocratie chèrement acquise…doit-on tirer la chasse d’eau et n’en parlons plus ?

M.Chérif dit être venu pour « —parler au nom de la majorité silencieuse, celle qui réprouve les violences et l’instrumentalisation de notre religion mais qui veut malgré tout en chercher les causes profondes qui sont l’ignorance, l’inculture, les injustices politiques les manipulations » …beau plaidoyer de l’avocat du diable, contradictoire: s’ils en sont si heureux de leur religion pourquoi vouloir nous l’imposer par la violence (on ne fait jamais le bonheur des gens sans leur consentement !).

Il n’est plus à démontrer que les religions ont été les causes et les conséquences de toutes les guerres et misères du monde depuis des siècles et que la Révolution de 1789 a permis de freiner en les remettant et les maintenant à leur place (le spirituel hors du temporel sans totalement y parvenir).Que veulent les islamistes ? soigner le mal par le mal .Qu’ils commencent par maîtriser leur démographie galopante, qu’ils apprennent à réfléchir en terme de liberté et non de la pensée soumise à des croyances et superstitions imposées et préfabriquées en bourrant les crânes des innocents dans les madrassas, mosquées,etc…avec les élucubrations d’un illettré schizophrène épileptique mystique mégalomane…

Quand M .Chérif dit que : «— le pape est très intéressé par tout ce qui touche à l’islam dont il n’est à l’évidence pas un spécialiste », il se permet, d’une part de parler à la place du pape et de le juger incompétent en matière d’islamisme.Il le prend donc pour un ignorant.(qu’en sait-il ?) donc sa présomption est quelque peu désinvolte, insultante et irrespectueuse .
Et il ajoute : « —quant à l’influencer, je ne sais pas. » Voulait-il dire le convaincre , l’amener à devenir un musulman ? Benoit en Ben Oït. !!On se demande si tel n’était pas son souhait prématuré dans son dessein ! Quelle infatuation délirante tendant à faire passer le pape pour un imbécile donc dans l’erreur.(Possible, mais à prouver !)
M.Chérif dit aussi qu’il était venu pour un vrai dialogue. On remarque que c’était plutôt un monologue où M.Chérif se fait les demandes et les réponses, avec ses interprétations, ses jugements….où il est venu présenter au pape « le vrai visage » de « l’islam » selon sa version revue et corrigée, plus présentable, celle que doivent voir et savoir les non musulmans.

Ce visage qu’il lui a été montré, dépeint, ainsi qu’au reste du monde, ce n’est qu’un masque sur le vrai visage caché et à cacher.Et pour finir il se demande si le Saint-Père a apprécié sa démarche et aimé son livre .Aurait-il souhaité savoir si le pape l’a cru et s’il a réussi son prosélytisme rassurant ?
Qu’à cela ne tienne, aussitôt, comme Mustapha Chérif en a l’habitude, il se rassure en disant : « —je pense qu’en écrivant ma première lettre j’avais devancé, sans le vouloir, son désir de savoir, de comprendre l’islam. »
Si M.Chérif n’avait pas écrit pour lui demander à le rencontrer, le pape aurait été frustré de ne pas avoir quelqu’un comme lui qui vienne lui expliquer ce qu’il ne savait et ne sait pas, aussi se devait-il de le lui expliquer de vive voix comme un porte-parole de Mahomet…et de Dieu !

De plus, aller lui expliquer au Vatican, c’était rendre un grand service aux chrétiens…et aux musulmans par la même occasion.Quelle condescendance ! Quelle générosité !…Totalement inhabituel et désintéressé, nouveau et bien joué, un beau coup de pub…avec pour objectif que l’on rejoigne et accepte ces musulmans incompris, plein d’amour à notre égard, sans haine ni violence, sans racisme…bref, des anges et non des mauvais esprits (méléika, naham, djenoun, la !)…pour qu’on se convertisse dans cette religion paradisiaque …où la mort est une délivrance pour les martyrs hommes qui auront droit à 72 vierges au ciel, et pour les femmes ? …on ne sait pas !
Alors, les attentats ? c’est quoi ? du virtuel ? Un mal nécessaire, bien sûr, et toujours justifié…pour répondre à des provocations, pour se défendre, et puis, ce n’est pas eux (les bons) mais les autres (les méchants), cette minorité, non négligeable, agissante … soutenue par une majorité silencieuse complice qui ne se désolidarise pas en restant bien musulmane, la trouille au ventre par peur des fatwas contre l’apostasie, convaincue et fière de l’être…faute de pouvoir faire autrement.

Que ceux qui sont en France, en Europe, et qui le peuvent encore, se débarrassent de cette religion anachronique soit pour l’athéisme, l’agnosticisme, le théisme ou déisme sans dogmes et rites soit à la rigueur pour une religion d’amour de son prochain ou, à la rigueur, pour un « allahlisme » du XXIème siècle compatible avec la laïcité et les autres religions (un chisme de plus ou de moins ne devrait pas poser de problème après les chyites, les sunnites, les wahabites, les ismaéliens, les salafistes…et autres kharédjites … !)
Et on pourrait vivre en paix et en bonne intelligence avec nos différences, nos croyances, nos doutes, nos certitudes… en pensant que « la foi est un acte de liberté »dixit Alain.

L’islamisme n’est pas un problème mais ceux qui continuent à y adhérer, c’est-à-dire les musulmans qui ont choisi de jouer le double jeu en voulant être et rester ce qu’ils sont et faire croire qu’ils ne le sont pas vraiment. Le courage demande une prise de conscience…et la lâcheté , permet d’éviter de décider, mais à la longue, cela coûtera très cher.

Dans la vie, quand il le faut, le divorce est salutaire pour espérer vivre autre chose.

Le chirurgien ampute une jambe pour ne pas que la gangrène emporte l’accidenté.
Être musulman ce n’est pas un choix pour la majorité, c’est un accident héréditaire voire presque atavique.Quand c’est dû à un choix, il faudrait se poser des questions sur les motivations…

Des vérités aussi opposées, lorsqu’elles entrent en conflits, finissent toujours par des guerres meutrières.Si c’est cela que certains veulent, sans aucun doute, alors nous y allons comme en 14 ou 40 ! On va y laisser des plumes.La troisième guerre mondiale…et comme dirait un adage populaire anglais : « The third one but the good one ».

Amen ou inch allah. ???

Salut ! Shalom ! Salam !

Une réflexion sur « Le pape et le délit d’islamophobie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :