16 mai 2021

Le Consensus contradictoire !!!! ou la France d’UBU

Plusieurs exemples récents viennent étayer cette constatation . On les trouve aussi bien dans des témoignages que dans les faits divers, dans les jugements de tribunaux ou encore dans les décisions de nos plus hautes institutions . Tout dit une chose et son contraire .. Comment donc voulez-vous que les français s’y retrouvent ???

Le meilleur exemple est d’ailleurs la personnalité de notre dernière candidate aux présidentielles qui arrive lors d’un même voyage à l’étranger à reconnaître la nécessité de ce qu’elle contestait la veille (à savoir la présence d’un mur en Palestine ou le survol du territoire libanais par des avions de l’armée israélienne) .. Notre royale candidate incarne parfaitement cette volonté de tellement rechercher le consensus et d’être d’accord avec tout le monde (notion qu’elle a pompeusement qualifié de démocratie participative ) qu’elle ne sait plus ou elle est, qui elle est et ou elle va et encore moins ou elle veut emmener les français .. Pour un chef d’Etat , c’est un peu inquiétant .
La participation et l’écoute doivent aussi savoir céder la place aux décisions et aux prises de position sinon tout le monde s’y perd .

1°) La Halde


La Halde .. Cet organisme pompeux , inutile et incohérent représente de mon point de vue la parfaite illustration de ce que j’appelle le consensus contradictoire .

Regards de Femme vient de lui adresser une lettre pour discrimination sexiste

En effet , La Halde défend des femmes qui bafouent nos lois ouvertement en demandant l’autorisation du port du voile islamique lors de leur cérémonie de naturalisation . Nous en arrivons donc à cette situation parfaitement ubuesque ou sous couvert de discrimination , un organisme subventionné par l’Etat en arrive à inciter des minorités à contester ouvertement notre loi sur la laicité , incitation d’autant plus grave qu’elle a lieu dans le cadre d’une demande de naturalisation , demande qui implique justement reconnaissance et respect des lois du pays d’accueil .

De plus cette acceptation de modes vestimentaires sexistes destinés à marquer le « statut inférieur » de la femme et la nécessité de voiler ses attributs de séduction est totalement incompatible avec notre constitution , en particulier sur ce qui concerne l’égalité des sexes et l’égalité du citoyen devant la justice .

Le Jugement du Député Vanneste :


Nous nous trouvons donc en face d’une contradiction majeure , d’un pays dans lequel on vient de voir paraître un jugement proprement ahurissant , assorti d’une exclusion politique de son mouvement d’origine d’un député qui critique l’apologie de l’homosexualité et ses conséquences sur l’avenir démographique de notre pays ou la capacité d’adopter des enfants

Voici le texte qui a valu au Député Vanneste une condamnation et une exclusion :

PROPOSITION DE LOI
portant modification de certaines dispositions
introduites par la loi portant création de la Haute autorité
de lutte contre les discriminations et pour l’égalité,


« En effet, il doit être possible dans le cadre d’un débat démocratique respectueux des croyances religieuses ou engagements philosophiques des uns ou des autres que chacun puisse en toute liberté soutenir son propre point de vue. Par exemple, qu’un chrétien, un juif et un musulman puissent faire valoir l’infériorité morale des comportements homosexuels par rapport à ceux qui fondent le mariage entre un homme et une femme afin de créer une famille au sein de laquelle seront élevés des enfants.

Il est, en effet, légitime que ceux qui se réclament de la bible, puissent adhérer au principe énoncé dans le Lévitique : « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. » (L. 18.22) et tout aussi loisible aux citoyens préoccupés par l’avenir de la Nation de préférer des comportements qui ne constituent pas une menace pour la survie de l’humanité ainsi que le notait Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique »

Le député Vanneste cite également Kant :

« agis toujours selon une maxime qui peut être érigée en principe universel. Manifestement, l’homosexualité ne le peut pas, à moins de vouloir le suicide de l’humanité ! »

Donc dans la France d’aujourd’hui , Kant comme Voltaire auraient été mis à l’index par le même organisme qui nous demande d’accepter le port d’un voile qui n’est rien d’autre que le même signe qu’un bracelet d’esclave , signe de soumission et d’infériorité d’un sexe vis à vis de l’autre . Si nous suivons ce jugement , nous n’avons plus le droit de glorifier une politique démographique , de soutien à la famille et aux enfants par peur de se voir faire condamner pour discrimination par rapport à l’homosexualité …

Nous sommes donc confrontés à une société ou certains ont le droit de parler constamment du « statut inférieur » de la femme , de lui en imposer les signes visibles comme le port du voile islamique , mais dans laquelle un homme qui ose parler de l’infériorité morale du comportement homosexuel se voit condamné par nos tribunaux et exclu de son parti politique !!!! Soit les tribunaux comme l’UMP considèrent que la femme est une inférieure et que l’égalité du citoyen devant la justice ne lui est pas applicable , soit leur condamnation des termes utilisés par le Député Vanneste fait jurisprudence pour attaquer toute personne qui , même sous couvert religieux, pourrait invoquer un « statut inférieur » de la femme et la forcer à porter des signes distinctifs de ce statut , voile islamique par exemple. C’est une question de logique , de cohérence , de jurisprudence et d’égalité du citoyen devant la Loi , donc de démocratie…

La modération consensuelle


Dans le même ordre d’esprit , je m’étais déjà étonnée des réactions politiques devant l’affaire Redeker … et du terme « modération nécessaire » évoqué par le Ministre de l’Education Nationale . Robert Redeker n’avait rien fait d’autre que de se prononcer contre ce qu’il estime être la violence du Coran . Le jugement qui vient de condamner le père et le frère de la jeune Bouthaïna Khaldi, battue et tondue parce qu’elle avait osé refuser d’être la victime d’un mariage forcé manque-t-il de modération ??? .

L’Education nationale manque-t-elle de modération en osant faire retirer l’Atlas de l’évolution des bibliothèques scolaires , somptueux ouvrage curieusement offert à de nombreux professeurs ou chefs d’établissement , qui renie insidieusement les conclusions scientifiques sur la théorie de l’évolution ?

Manquons-nous de modération en osant affirmer et réaffirmer que la terre tourne autour du soleil , ou que taux d’intérêt et bénéfice sont les appellations et présentations différentes d’une même formule mathématique et recouvrent donc les mêmes concepts (a contrario de ce que prétend la conception islamique du taux d’usure…) ? Les mathématiques doivent-elles s’incliner devant le consensus ou la « modération » ?

La Soupe au Lard

Je ne peux que conseiller à l’association caritative qui s’est vu interdire la distribution de soupe au lard par arrêt du Conseil d’Etat de saisir la Halde de cette insensée discrimination faite à l’encontre de ceux qui mangent du cochon . En effet , nous nous trouvons là aussi devant une contradiction majeure dans les réactions de nos institutions , face aux lois mêmes qu’elles ont édictées !!!!

Comment peut-on prétendre d’un côté défendre la loi sur la laicité qui relègue la religion et ses attributs à la sphère privée , qui interdit le port de signes religieux à l’école , qui refuse les demandes d’abandon de mixité dans l’éducation nationale ou dans les services publics , et refuser une distribution de soupe sur la voie publique au prétexte que celle-ci serait discriminante .
Les décisions du Conseil d’Etat , l’absence de réaction de la Halde , sont incohérentes avec les principes qu’ils sont supposés défendre.

Ou nous interdisons tout signe ostentatoire religieux dans la sphère publique ou dans les rues .. à savoir en premier lieu le port du foulard islamique, la distribution de menus hallal ou Casher dans les cantines scolaires … etc… et nous sommes en droit d’interdire une distribution de soupe au lard sur la voie publique . Ou nous acceptons certains signes , en particulier lorsque ceux-ci relèvent d’une tradition centenaire , et nous acceptons de fait la distribution de soupes aux lardons , hallal ou casher , à ceux qui ont envie d’aider les sans-abris .

D’ailleurs , en suivant la logique de sa décision , le Conseil d’Etat devrait imposer un changement de nom à la Croix rouge !!!!!! ( déjà que son dessin a changé de forme au niveau international…).

La discrimination à l’embauche


Venons en à la discrimination sur le lieux de travail et aux CV anonymes ou plus généralement à la « discrimination positive » . Là encore , je ne peux que relever la situation ubuesque dans laquelle notre volonté de consensus mou , de langue de bois politiquement correcte , nous a fait aboutir .

J’ai bien ri en lisant le dernier témoignage d’un patron d’une entreprise périgourdine sur France Echos. Mais au delà de mon fou rire , le problème de la contradiction de nos attitudes soi-disant consensuelles apparaît de manière évidente :

Je n’aurais pas intitulé son texte de la même manière que lui , mais il pose un véritable problème de fond sur lequel il y a lieu de se pencher MAINTENANT , puisque justement , tous nos candidats en font des programmes .. Autant leur demander avant que ces programmes ne soient édictés , de faire en sorte qu’ils ne soient pas en totale contradiction avec nos principes constitutionnels ainsi qu’avec le bon sens le plus élémentaire .

Voilà un homme qui recrée des emplois dans une région sinistrée , qui fait revivre une entreprise , et qui se voit en butte aux procès d’intention de ceux qui estiment qu’ils ont été discriminés et qui voudraient le voir embaucher sur le critère de la « religion » .. atteinte absolue aux principes français , qui interdisent l’énoncé même de la religion dans un CV ou dans des statistiques .
Cet homme se retrouve donc face à un véritable procès d’intention , érigé au nom d’un principe sous-tendu qui est celui d’une discrimination positive, en faveur de ce qu’il est interdit d’énoncer sur un CV : la religion !!!!!

Lorsque je lis un témoignage pareil , je comprends pourquoi certains préfèrent créer leur entreprise à l’étranger . Au moins ne seront-ils pas soumis à des lois totalement contradictoires , qui arrivent à créer l’inverse de l’objectif énoncé !!!!
Comment certains , et en particulier l’administration française, peuvent-ils oser reprocher à des chefs d’entreprise de ne pas embaucher suffisamment de musulmans puisqu’il est totalement interdit d’énoncer la religion d’un candidat à l’embauche !!!!!

L’embauche , et en particulier celle décrite par ce chef d’entreprise , ne se fait donc que sur des critères purement objectifs qui sont , il faut le rappeler :

– diplômes
– expérience professionnelle passée
– proximité du lieu d’habitation .

Visiblement dans le cas précité , ces critères ont conduit à une sélection supposée assurer à l’entreprise et à ses salariés les meilleures chances de réussite , mais contraire à la volonté de quelques uns de voir un quota de discrimination positive dans ce nouveau bassin d’emplois, allant même jusqu’à provoquer des menaces … au prétexte que le chef d’entreprise n’avait pas embauché de « musulmans » , critère d’embauche susceptible de lui valoir une condamnation pénale !!!!!

Ces exemples ne sont malheureusement pas isolés … et je suis certaine qu’en cherchant un peu , on en trouverait des centaines ..

Alors je me permets simplement de faire remarquer que le bon sens le plus élémentaire , le respect de nos principes constitutionnels , devraient nous pousser à chercher la cohérence plutôt que les situations ubuesques dans l’application de nos lois et dans les décisions de nos institutions .

Je ferais également remarquer qu’on ne peut demander à une population de se sentir motivée , de vouloir se battre , de respecter les lois nationales et civiles , si ces lois se contredisent entre elles , dans la forme , dans la lettre et dans l’esprit ..
Qu’à force de vouloir plaire à tous , une chose est certaine , on ne plait à personne et cela ne peut que conduire à des situations totalement insolubles telles celles que je viens de décrire .
Qu’il est des heures , des moments dans la conduite d’un pays ou l’on doit savoir faire des choix , tenir un discours clair appuyé sur une pensée claire sans équivoque .

Et que si la nation française peut se prévaloir de la réussite d’un certain nombre de concepts , comme le principe de la laïcité affirmé dans notre Loi de 1905 , ce n’est pas en créant un institut qui ne fait que la bafouer comme le fait la Halde , ou en pratiquant sans cesse des exceptions contradictoires et discriminantes par rapport à ce principe , sous couvert d’acceptation d’un pluralisme culturel et religieux , qu’on arrivera à faire comprendre aux français ou ils sont et surtout OU ILS VONT …

Pour l’instant , une chose est sûre , à l’heure ou l’on parle de perte de repères , d’espoir , de morosité , les français sont perdus , mais ils sont aussi perdus à cause de l’incohérence de leurs pouvoirs publics et de leurs décisions . Cette incohérence est d’autant plus grave qu’elle en arrive à nous faire renier notre passé , nos découvertes scientifiques , nos mathématiques , de peur de choquer ….. Cette confusion des genres et des esprits ne peut que faire le lit de ceux qui veulent nous entraîner dans un chaos bien plus grand , celui de l’obscurantisme totalitaire , car c’est la négation de toute logique, de toute raison, de tout esprit critique .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :