7 février 2023
Non classé

Lettre ouverte à DOUSTE BLAZY

L’information était prétendument corroborée par un commandant à la retraite Amin Hteit qui aurait analysé en détail les malaises qui ont atteint les victimes et qui s’exprimait dans les termes suivants : « Ce que nous pouvons dire à ce stade, c’est que les hôpitaux qui ont accueillis les victimes de ces ballons n’ont pu déterminer avec certitude la nature des produits chimiques ou bactériologiques que contiennent ces ballons. Ils n’ont pu que relever les symptômes. On peut les classer de la manière suivantes : la première catégorie, ce sont les effets sur le nerf optique. Certains blessés ont perdu la vue momentanément pendant des périodes allant de 30 minutes à une heure après avoir été en contact avec ces gaz. La deuxième catégorie, ce sont les cas de paralysie provisoire dont ont souffert certaines autres victimes. La troisième catégorie, ce sont les cas d’étouffement momentané que certains blessés ont ressentis. En effet, certaines victimes au contact de ces gaz ont vu leur gorge enflée, ce qui a provoqué des difficultés de respiration pendant quatre à six heures. Certains cas auraient pu conduire à la mort si on ne les avait pas traités rapidement… ».

Et encore plus loin Mme Ibrahim Houda dit que : « Ces agissements israéliens constituent une violation des lois internationales », comme l’affirme le commandant Hteit : « L’utilisation par Israël de ces ballons et de ces armes interdites par les conventions internationales, constitue un grave danger, et une violation des lois internationales et humaines ».

Nous ne pensons pas utile de vous retranscrire la totalité de l’émission qui a duré six à sept minutes.

Or, il s’agit d’une information totalement mensongère et qui, trois jours auparavant, a été démentie catégoriquement par l’Agence France Presse : des ballons publicitaires israéliens ont été emportés par le vent vers le sud Liban.

Il s’agit par conséquent d’une information mensongère délibérée de nature à susciter la haine auprès des auditeurs de cette émission très écoutée au Liban. S’agissant d’une émission de Radio Monte Carlo-Moyen-Orient (Doualya), filiale de Radio France Internationale, sous la tutelle de vos deux ministères, voix de la France, nous vous demandons de prendre d’urgence les mesures les plus fermes, tant pour sanctionner l’inconduite journalistique, la désinformation et la malhonnêteté intellectuelle de cette émission, que pour que de tels errements ne puissent se reproduire.

Nous rappelons que la diffusion des fausses nouvelles appelle une qualification pénale sévère dont la répression est à l’initiative du Parquet.

En ce qui concerne notre association, elle ne sera en aucun cas laxiste face à ces événements.

Dans l’attente d’une réaction de votre part, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en nos sentiments respectueux.

Charles MEYER Gilles William GOLDNADEL
Vice-Président Président

c.c : M. Renaud Donnedieu de Vabres,
ministre de la Culture et de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :