25 septembre 2020
Non classé

Sans papiers, resquilleurs, personnel portuaire : vers un printemps show ?

Comme l’éducation “nationale” (la mal nommée désormais) est censée instruire le monde entier tout en transformant du plomb en or, et que la resquille, la violence, n’auraient qu’une origine sociale, tout va bien dans le meilleur des mondes possibles, l’absurde peut se poursuivre et la prise en otage de l’Etat et de l’économie que savent s’y bien parfaire le personnel portuaire cgt marseillais n’est qu’une cerise de plus sur le gâteau français bon à bouffer puisque c’est gratos ou le rappel à l’ordre des véritables maîtres qui veulent b…la France jusqu’à “épuisement”.

Plus doctement, il suffirait que cela s’enflamme modérément vendredi en mettant le corps enseignant-lycéen-estudiantin en ébullition printanière (à cause d’une “bourde” policière : choper un chinois juste à la sortie de l’école…ou comment alourdir l’image de Sarkozy…) pour que le troisième tour social redevienne le premier, simplifiant ainsi à l’extrême les positions au sens littéral du terme : les gentils qui aiment les enfants du monde entier contre les méchants amis du Cac 40 et qui détestent les tracteurs, ce qui va réveiller une campaaagne électoraaaaale bien assoupie…

On risque dans ce cas de voter à la mode tripale et vogue la galère, après moi le déluge c’est mon choix na ! Peu importe la gueule de bois du lendemain qui chante puisque l’on rasera toujours gratis…

Et hop ! la France était au bord du précipice et la mêlée décida de faire un grand pas en avant…écrivit un historien célèbre en 2017.

PS : Baroin : le fraudeur était un clandestin multirécidiviste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :