21 septembre 2020
Non classé

Revue de presse (Proche-Orient) du 28 mars

Le sommet de Riad consacré à la relance de l’initiative de paix saoudienne de 2002


A l’occasion du sommet de la Ligue arabe qui se tient cette semaine à Riad, les pays arabes entendent y remettre sur la table l’initiative de paix saoudienne de 2002, appelée aussi l’initiative du prince Abdallah (actuel roi), a rapporté la chaîne qatarie arabophone Al-Jazeera.

Boycotté par la Libye de Kadhafi, qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec l’Arabie saoudite, ce sommet survient à l’heure où la nécessité de faire avancer le processus israélo-palestinien semble aux régimes arabes modérés le seul moyen de ralentir la plongée de la région dans le chaos, dans le sillage de la guerre civile irakienne. Ces régimes sunnites s’inquiètent en outre de l’influence croissante de l’Iran chiite en Irak et dans la région.

Dans cette offre de paix globale lancée par le roi Abdallah, les pays arabes proposent la paix et l’établissement de relations diplomatiques à Israël en échange d’un retrait total aux frontières juin 1967, de l’instauration d’un Etat palestinien ayant Jérusalem-Est pour capitale et du retour des réfugiés palestiniens.

Olmert et Abbas se verront toutes les deux semaines, selon Condoleezza Rice


Le Premier ministre israélien Ehoud Olmert et le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ont convenu de se rencontrer désormais toutes les deux semaines pour évoquer notamment un “horizon politique”, a annoncé mardi 27 mars la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice à l’agence américaine Associated Press.

Lors de ces rencontres “très régulières”, les deux hommes “ne parleront pas simplement des affaires courantes mais aussi d’un horizon politique”, a déclaré la chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse à Jérusalem. Elle a ajouté qu’elle prendrait part à ces réunions, à l’occasion.

Une semaine après la formation du gouvernement de coalition Fatah/Hamas et après trois jours de navettes et de discussions intensives avec les deux camps, Rice a estimé qu’il existait une “voie de coopération” avec la nouvelle équipe palestinienne. Même si les discussions sont “compliquées” par la présence du mouvement extrémiste, qui refuse toujours de reconnaître l’Etat d’Israël et de renoncer au terrorisme.

Le gouvernement irakien veut revenir sur la dé-baasification


Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et le président Jalal Talabani sont en train de préparer un projet de loi visant à permettre aux anciens membres du parti Baas, au pouvoir sous Saddam Hussein et désormais dissous, de postuler à un emploi public, de toucher une retraite ou de participer à nouveau à la vie politique, a rapporté l’Associated Press.

Ces mesures, destinées à promouvoir la réconciliation, incluraient les anciens membres des forces de sécurité et paramilitaires de l’ancien régime. Une débaasification intensive a suivi la chute de Saddam Hussein en 2003. Elle a depuis été vivement critiquée, ses détracteurs estimant qu’elle avait privé l’armée irakienne de cadres et poussé nombre d’anciens baasistes dans les rangs de l’insurrection.

Mechaal appelle les pays arabes à reconnaître le gouvernement palestinien


Le chef du bureau politique du Hamas à Damas, Khaled Mechaal, a appelé mardi 26 mars à Alger les dirigeants arabes réunis à Riad à adopter une “nouvelle stratégie”, à la lumière des changements positifs survenus sur la scène palestinienne, a rapporté le quotidien palestinien Al-Hayat al-Jadida.

Khaled Mechaal, qui intervenait lors de la 5e conférence de la fondation internationale Al-Qods (Jérusalem), a souligné que le “consensus national” qui a donné lieu à la formation d’un gouvernement palestinien d’union nationale a entraîné “une prise de conscience dans les milieux populaires arabes, désormais convaincus de la nécessité de se dresser contre l’expansion sioniste et de ne plus faire de concessions”.

Nucléaire iranien : les présidents Moscou et Pékin appellent l’Iran à respecter les résolutions de l’ONU


Le président chinois Hu Jintao, en visite à Moscou, et son homologue russe Vladimir Poutine ont appelé lundi 25 mars la République islamique d’Iran à respecter les résolutions de l’ONU réclamant la suspension de son programme d’enrichissement d’uranium.

“La Russie et la Chine appellent l’Iran à prendre les mesures constructives nécessaires pour mettre en oeuvre les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et les décisions de l’Agence internationale de l’énergie atomique”, soulignent les deux présidents dans une déclaration commune transmise sur la chaîne Al-Arabia.

Le ministre israélien de la Défense serait d’accord pour passer aux Finances


Affaibli par la guerre libanaise, le ministre israélien de la Défense Amir Peretz serait d’accord pour changer de portefeuille et passer aux Finances, a rapporté la deuxième chaîne de la télévision israélienne.

Il est reproché à Peretz d’avoir accepté le ministère de la Défense, alors qu’il n’est pas militaire mais syndicaliste, après avoir fait campagne sur des questions sociales pour prendre la direction du Parti travailliste.

Feu vert du Sénat italien à la poursuite de la mission en Afghanistan


Le Sénat italien a donné son feu vert mardi 26 mars à la poursuite de la mission militaire de l’Italie en Afghanistan, comme souhaité par le gouvernement de Romano Prodi, a rapporté l’Associated Press.

Malgré l’opposition de la frange la plus à gauche de la coalition gouvernementale, les sénateurs ont approuvé la proposition de Romano Prodi par 180 voix pour, deux contre et 132 abstentions (les abstentions au Sénat sont comptabilisées comme des votes contre).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :