24 septembre 2020
Non classé

Intimidations de fin de campagne (up to date)

Faut-il être surpris ? Nous étions avertis depuis la crise des otages en Iran : être européen est devenu un risque, nous sommes la nouvelle monnaie d’échange de l’ère post-11 septembre. Ce commerce, très profitable aux islamistes, a été adoubé par la conduite des Italiens, qui ont libéré des prisonniers pour récupérer leur journaliste, et des Britanniques, qui se sont honteusement agenouillés devant Ahmadinejad.

Cette ingérence extérieure ne saurait faire oublier une autre attaque totalitaire, en provenance de l’intérieur de la France même. A une heure et demie de la fin officielle de la campagne du premier tour, un sondage CSA annonce une remontée spectaculaire de Le Pen et une chute tout aussi importante de Bayrou. Le borgne serait le troisième homme. Emoi dans l’Hexagone. Un esprit libre vous dirait qu’il s’agit là de procédés que l’on observe dans les république soviétiques ou les dictatures africaines. Par un heureux hasard, le dernier sondage publié – donc le baromètre final, le gong ultime – ravive la peur de l’extrême droite au second tour et enterre le parti centriste, le “dissident” qui ennuie tant la gauche. Staline avait écarté Trotsky avec plus de finesse.

Dès lors, nul besoin pour le PS d’appeler au vote utile. Tout le monde a compris que l’hydre est de retour, que Bayrou ne saurait récolter une voix qui pourrait faire éjecter la gauche toute entière. Le bon peuple de Jaurès, tel un troupeau de moutons, se regroupera en toute hâte autour de l’angélique bergère du Poitou.

Quant aux dommages collatéraux de cette annonce – le vote FN s’en trouvera indubitablement dopé -, les stratèges du PS s’en frottent les mains, pariant que les électeurs traditionnels de Le Pen reviendront à la maison mère s’ils sentent qu’un score important est possible – affaiblissant ainsi le vote Sarkozy.

Personne ne pourra contrôler ce fameux sondage, “bêtement” publié 90 minutes avant la fin officielle de la parution des enquêtes d’opinion.

Personne ne saura non plus s’il est crédible ou non, d’autant plus qu’il contredit tous les autre produits jusque là. Dimanche, nous n’en mesurerons que les effets. Et je le pense fortement : il a été créé pour cela.
Tremblez, citoyens français, tremblez. Car c’est vous les otages des Talibans du PS, de Libé, de Marianne et du Nouvel Obs. Que votre suffrage vous délivre d’eux, une fois pour toutes.

Pour en savoir plus sur les analyses de Drzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :