6 février 2023
Non classé

Quand Mickey porte préjudice au gouvernement palestinien

Un des personnages de cette émission est Farfour, le Mickey palestinien. Ce dernier affirme aux enfants : « Nous fondons les bases du monde demain, qui sera dirigé par l’Islam » avant de promettre de ramener la oumma (« Nation », dans l’islam) à l’époque de son âge d’or, de « libérer » la mosquée Al-Aqsa et les pays de l’islam. Des propos haineux et violents ont été exprimés par des enfants par appels téléphoniques lors de l’émission de mercredi, appelant à la reprises des attentats suicides et au meurtre des Juifs. L’animatrice du programme est une jeune fille de moins de 10 ans, voilée, prénommée Saraa.

Farfour et Saraa reprennent les thèses extrémistes du Hamas qui co-dirige l’actuel gouvernement palestinien : libérer le Dar al-Islam (demeure de l’islam), c’est-à-dire tout territoire ayant appartenu au Califat (Empire de l’islam) à un moment donné de l’Histoire, la destruction de l’Etat d’Israël et l’instauration en « Palestine » d’un Etat islamique appliquant la charia (loi islamique).

De son côté le ministre de l’Information palestinien Mustapha al-Barghouti a déclaré avoir ordonné l’interruption de l’émission. « Il n’est pas judicieux de transmettre des messages politiques aux enfants », s’est-il contenté de dire à Reuters. L’émission qui a lieu tous les mercredi est d’habitude rediffusé le vendredi sur la même chaîne. Le contenu de l’émission de cette semaine sera complètement révisé avant sa rediffusion demain, selon les autorités palestiniennes.

Á Jérusalem, un membre du cabinet du Premeir ministre Ehoud Olmert a manifesté sa profonde indignation en regrettant que les médias palestiniens officiels continuent à alimenter la haine et à faire circuler des messages racistes et des appels à la violence. A Washington, plusieurs sénateurs se sont dit préoccupés par l’irresponsabilité des autorités palestiniennes. Le clip extrait de Al-Aqsa TV a fait le tour du monde grâce aux sites de l’Institut MEMRI et de Palestinian Media Watch (PMW).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :