28 janvier 2023
Non classé

De l’eau pour le moulin de Schmuel Trigano

Mon cher Amir,

J’ai l’impression que tu reprends à ton compte les propos de « Une autre voix juive », car tu m’écris :

Je trouve ton jugement aussi rapide que péremptoire il semblerait qu’aujourd’hui il suffise d’émettre une critique contre Israël et sa politique pour que l’on récolte l’insulte suprême (récupérée à Freud par les plus farouches opposants à la psychanalyse)La fameuse” haine de soi. N’est-ce pas un peu court pour clore un débat somme toute politique ? Imagine l’utilisation que l’on pourrait en faire dans n’importe quel débat. En tous les cas je ne puis accepter que le Crif parle en mon nom.J’ai honte. Que penses-tu de Shalom Archav ? Salut et fraternité. Amir.

Mon jugement n’est pas si rapide que tu le crois, ni péremptoire, car je n’oblige personne à le partager. Je ne pratique pas davantage la psychanalisette à l’eau et me garde autant que possible de l’amalgame politique/psychanalyse/morale, dont je pense plutôt que ce sont les signataires du Manifeste de l’Autre Voix (voie ?) qui abusent.

Reprenons en quelques extraits et notons au passage que ces indignés n’hésitent pas à publier un texte truffé de fautes d’orthographe, ce qui est cocasse pour des gens qui s’affirment « Français » avant tout. Nous respecterons leur texte dans les passages cités et ne pouvons nous empêcher de penser que cette absence de rigueur grammaticale est le reflet du même défaut dans leur pensée.

1) Remarquons tout d’abord que ce manifeste aurait pu être plus court si ses auteurs s’étaient montré capables de cohérence. En effet, ils n’hésitent pas à contester à la légitimité de l’état d’Israël tout en affirmant son droit à l’existence:

Nous nous révoltons contre l’oppression coloniale dont souffrent la Palestine et les Palestiniens du fait du gouvernement d’Israël.

Nous refusonsle jeu de l’actuel gouvernement israëlien , qui , pour renforcer son potentiel d’expansion , cherche à accroître l’immigration en Israël

-le peuple palestinien a des droits imprescriptibles sur une terre occupée aujourd’hui par le plus surarmé des Etats du Proche-Orient;

Ces trois citations montent à l’évidence que pour les auteurs Israël est un état colonial expansionniste, cherchant à s’implanter en terre étrangère en refoulant la population locale et en se maintenant par la violence et non par la légitimité. Pour les auteurs, Israël est une force d’occupation, basta finale.

Mais ailleurs :

Nous considérons cependant tous que ,né dans les conditions historiques laisées par les ruins du fascisme hitlérien , le peuple israélien a droit à un Etat aux frontières sûres et reconnues , dans le cadre des résolutions de l’ONU.

Qui le premier n’a pas reconnu les résolutions de l’ONU invoquées comme l’alpha et l’omega du droit international ? Rappelons que plus bas le gouvernement israélien est sommé de respecter les accords d’Oslo dont l’échec est attribué par la plupart des commentateurs à Arafat.
Alors, pour les auteurs Israël a-t-il le droit ou non d’exister ? La réponse n’est pas claire.

2) Une des origines, et non la moindre semble-t-il, du négationnisme serait le fait même des juifs :

soutenir qu’il n’y a d’autre crime contre l’humanité que l’extermination des juifs par les nazis, c’est nourrir les source même du négationnisme

Je n’ai jamais entendu de tels propos. Ceci me semble bien représenter une sorte d’auto-critique qui s’apparente à la «selbst hasse ».

Ailleurs, dans un souci de justice, les auteurs n’hésitent pas, tout en reconnaissant qu’il n’y a pas de volonté génocidaire de la part des israéliens, à demander des sanctions :

La politique israélienne actuelle n’a certes pas pour but l’anéantissement physique du peuple palestinien , mais plusieirs d’entre nous se demandent si , prise dans son ensemble, ses inspirateurs et ses exécutants ne relèveraient pas de la Cour Pénale Internationale.

Mon commentaire est le même que ci-dessus, et itou quand est invoqué le « désespoir » comme motivation des kamikases palestiniens, argument qui a fait long feu.

3) Enfin, l’indignation des auteurs se déchaîne non contre les violences antisémites multiples et variées, mais contre les menées « criminogènes » du lobby sioniste:

les ingérences criminogènes , antidémocratiques , de la droite israélienne dans la société française. Que cherche -t-on en mutipliant les agressions verbales et les menaces physiques contre ceux , juifs ou non , qui exercent leur responsabilité de citoyens en condamnant publiquement la politique israélienne actuelle?

Je pourrais continuer longtemps et me livrer à un vaste travail documentaire, mais le cœur se lève devant ce laïus bas de gamme et sa tonalité stupide. Il ne mérite même pas l’effort de réfutation.

Alors, qui est le plus péremptoire Amir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :