6 février 2023
Non classé

Bonne retraite Monsieur Chirac !

– Un cumul illimité : en plus de sa retraite parlementaire, l’élu a la possibilité de percevoir les retraites liées à sa profession ou aux autres mandats qu’il a exercés : retraite de maire, retraite de conseiller général ou régional, retraite de fonctionnaire, etc…
Des pensions souvent également servies par des régimes spéciaux.

Summum des privilèges, les droits à la retraite du fonctionnaire élu au Parlement continuent à courir comme si son traitement lui était effectivement payé. Arrivé à 60 ans, il touche ainsi une retraite à taux plein !

Dans ces conditions, pas étonnant que la pension du nouveau retraité, Jacques Chirac, crève les plafonds :

Président de la République : 5 250 euros
Député : 5 000 euros
Magistrat à la Cour des comptes : 3 500 euros
Maire de Paris, conseiller général de Corrèze : 5 000 euros

Plus de 18 000 euros auxquels il faut ajouter 12 000 euros au titre des indemnités perçues en tant que membre de droit du Conseil Constitutionnel.

30 000 à 31 000 euros mensuels, c’est un peu plus que les 29 000 euros de Valéry Giscard d’Estaing…

Réforme des retraites : et si les élus montraient enfin l’exemple ?

___________________________
(1) D’après le ministère de l’Emploi et de la cohésion sociale, le montant moyen de la pension
des retraités affiliés au régime général était, fin 2004, pour une carrière complète, de 1 871 euros
pour les hommes et de 1 131 euros pour les femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :