29 janvier 2023

Un répit pour le gouvernement Sarkozy-Fillon ?

Ce qui veut dire plusieurs choses : le fait que les grévistes non permanents syndicaux savent qu'ils abusent et préfèrent donc se cacher ; le fait aussi qu'en coulisse le gouvernement lâche du lest en réalité en permettant par exemple que la mesure ne concerne que les nouveaux contrats et certains métiers ; le fait enfin que cette grève est non seulement impopulaire, malgré les efforts désespérés des médias ultra-gauchistes tel le journal l'Humanité manipulant la notion de sondage en posant des questions qui relèvent de la logique (comprendre des raisons ne veut pas dire les soutenir) et non de l'équité.

Au fond, malgré la dramaturgie ambiante, la montagne accouche d'une souris, la "réforme" est en train de s'émietter dans les concessions catégorielles, laissant toujours exsangue les comptes de la SNCF et donc des Finances Publiques. Pendant ce temps le trou de toute la Protection Sociale s'agrandit, tandis que l'apparence aisance de certaines franges du Patronat (les 300 à 600 million d'euros cash de l'Union des entreprises métallurgiques) et le retour de la misère de masse, donnent de l'eau au moulin, aux extrêmes rouges, écolo, et catholiques, ou les trois B (Besancenot, Boutin, Bové) qui, loin, de trouver les solutions adéquates, vont nous enfoncer de plus en plus dans le conflit le ressentiment la haine de la société de confort, de liberté et de progrès.

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Une réflexion sur « Un répit pour le gouvernement Sarkozy-Fillon ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :