6 février 2023
Non classé

La léthargie française

Pourtant, on l’a dit ici cent fois plutôt qu’une, la France n’échappera pas à une remise à plat de tous ses déficits, et à la remise en cause de cette vétusté de plus en plus insupportable de ses relations sociales et politiques au sein de l’entreprise et de l’Administration.

Certes, la France est plus que millénaire et n’avance parfois que par à coup, restant immobile plusieurs décennies avant de bouger de façon vertigineuse. Et puis il semble bien que l’on a beau décrire de a à z les meilleures des solutions, le peuple n’en fait qu’à sa tête, préférant la certitude de la moyenne misère au risque d’innovation.

Car que voit-on ? La France dans sa moyenne s’enfonce dans le rouge et aux extrêmes se renforcent, soit les ingrédients pour une longue explosion ou implosion, celle du ” Cela va mal finir” de François Léotard, parce qu’il est de moins en moins possible de dire et surtout faire tout et son contraire.

Aujourd’hui les rats quittent le navire en cherchant à piquer le plus possible de fromage (stocks options et délit d’initiés) parce que bientôt il n’en aura plus et que lorsque les riches seront partis ou plumés il ne restera que la frange de cette classe moyenne aisée qui ne peut pas délocaliser son bar restaurant ou sa charcuterie : quoique…

Mais à quoi bon ? Il est devenu vain d’écrire voire de réfléchir puisqu’il n’y a plus de freins, que la pente est prise et que la voie débouche sur un précipice faute de pont construit à temps.

Mais qui sait ? On ne sait jamais…Peut-être que les forces du renouveau sont déjà à l’oeuvre dans l’ombre et n’attendent que l’occasion pour enfin sortir en pleine lumière ? Pourquoi pas après tout?


Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :