2 février 2023
Non classé

Tibet : deux poids et deux mesures

Mais c’est ainsi : un palestinien sera ensencé, un tibétain sera juste un peu plaint puis oublié : ce n’est pas une victime sérieuse à la bourse des causes. Ainsi va la vie des indignations graduées. Un peuple est étouffé, détruit, asphyxié, dans l’indifférence générale. Les idéologues préfèrent le palestinisme, ils n’ont que faire d’un Tibet sans aucun lien symbolique fort qui pourrait incarner la haine du juif baptisée de “sioniste” par le politiquement correct.

C’est à vomir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :