20 septembre 2021

Benoît XVI : sa visite en Israël est intrumentalisée contre l’Etat Hébreu

Le ministère des Affaires étrangères israélien vient d’ouvrir un site web consacré à la visite du Pape et en français au ton très positif. Or maint média nous donne un son de cloche résolument hostile….

Ce n’est finalement pas une surprise…alors qu’Israël s’apprête à recevoir le Pape Benoît XVI en grande pompe et avec tous les honneurs, rappelant que cette visite « a pour but la promotion de la paix et de la réconciliation » et met l’accent sur un récent Marathon Pèlerinage de la Paix Jean-Paul II, le sixième du genre, auquel ont participé quelque 150 coureurs israéliens et palestiniens et une cinquantaine de coureurs venus d’Italie ou du Vatican, le cardinal Josef Clemens, l’un des dignitaires du Vatican, en tête, des médias donnent un tableau désespérant de cette visite.
Le Monde en tête, bien évidemment. Qui se fait un plaisir de rappeler le nombre de victimes de l’Opération Cast Lead avec des chiffres délibérément flous étant donné qu’il a été prouvé depuis que la majorité des victimes étaient des terroristes du Hamas.
Europe1  évoque un climat qui serait tendu entre le Vatican et Israël.
Quant aux questions posées à « Sa Béatitude Fouad Twad, », elles valent leur pesant d’or…
Il est à noter aussi que ce patriarche latin de Jérusalem évoque les « difficultés » des chrétiens en Israël, sans aucune précision, et ceux, différents, dit-il, il ne parle pas des grandes difficultés des chrétiensdans les territoires administrés par l’Autorité Palestinienne ou, de manière plus générale en terre d’Islam.

Une réflexion sur « Benoît XVI : sa visite en Israël est intrumentalisée contre l’Etat Hébreu »

  1. Une fois de plus, de nombreux observateurs guettent d’éventuels faux pas du pape lors de son voyage en Terre sainte, et en particulier à Jérusalem. Il faut dire que la ville « trois fois sainte » suscite parfois des comportements délirants. Et il n’y a pas besoin d’être pape pour y être sujet :

    parmi la foule des voyageurs, pèlerins ou touristes qui se pressent à Jérusalem depuis des siècles, un petit nombre est victime de ce que les spécialistes appellent le syndrome de Jérusalem, sorte de bouffée délirante issue d’un choc émotionnel non maîtrisable lié à la proximité des Lieux saints. Chaque année, une quarantaine de personnes seraient hospitalisés à Jérusalem pour ce type de symptômes.

    Une étude tout à fait sérieuse des médecins de l’hôpital psychiatrique de Kfar Shaul à Jérusalem a été publiée à ce propos dans le British Journal of Psychiatry.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :