2 février 2023

L’aumônier musulman contre la loi anti-burqa

La Direction du renseignement militaire française  doit être embrassé par les propres tenus par Mohamed Ali Bouharb, le premier aumônier musulman de la Gendarmerie nationale. Ce dernier vient de s'exprimer publiquement dans les colonnes d’un journal américain contre la loi anti-burqa : “une manoeuvre électoraliste destinée à détourner l’attention de l’opinion publique des problèmes de la crise et du chômage à l’approche des élections locales.” Et de rappeler que “les citoyens ont le droit fondamental de s’habiller comme ils le veulent…“Lire l’entretien en anglais, publiée dans le Huffington Post, en date du 26 avril 2010.

  Mohamed-Ali Bouharb qui est chargé  officiellement au sein de la Gendarmerie nationale Française de  réclamer des repas halal et d'organiser des voyages à la Mecque ,  a passé par l'école des Frères musulmans. L’aumônier musulman de l'armée française fréquente les islamistes.

 L’Observatoire de l'islamisation  en France  a  aujourd’hui la certitude que Mohamed Ali Bouharb «  est une taupe islamiste au coeur de l'armée française ». C’est lui-même qui a donné une interview au site islamiste Oumma.com, dont l’Observatoire a analysé  son contenu  est stupéfiant de radicalité , affichant sur sa page d'accueil une publicité pour le dernier livre de Yussuf al-Qaradawi connu pour enseigner l'extermination des homosexuels, la mise à mort des apostats en plus de son soutien au Hamas.
Récemment Mohamed-Ali Bouharb était  présent   au Rassemblement annuel de l'UOIF au Bourget, dont les conférenciers furent plus que sulfureux : Hani Ramadan, frère de Tariq favorable à la lapidation mais aussi le chef de la branche koweitienne des Frères Musulmans, Tariq Al-Swaidan qui s'était illustré l'année dernière au même rendez-vous pour avoir rappellé aux fidèles la nécessité de conquérir Rome.(1)


La France vient de prendre une décision concernant le port du voile et de la burqa en invoquant le principe selon lequel cela est contraire à l’intérêt de la république. Même Le prince saoudien al-Faysal, gouverneur de La Mecque, a  demandé aux musulmans de France de respecter les lois françaises (voir le Figaro le 28 avril 2010). Il est donc bizarre   que l’aumônier musulman de l'armée française prenne une position  contre la loi anti-burqa. Cet attribut de l’islam autoritaire n’a aucune base dans la religion mohammadienne. En plus  l’Islam doit être respectueux des lois républicaines, avant d'afficher revendications et particularismes. Et surtout  de la part d’un homme qui travaille au sein de la Gendarmerie nationale.

Je croyais que la gendarmerie, donc l’armée, en France était laïque et défendait les valeurs de la République, dont la séparation de l’église et de l’état. Il partait que je me trompe. Si ce reportage  du Huffington Post, en date du 26 avril,  est véridique c’est extrêmement grave, on peut en effet imaginé que l’intégrisme musulman (à base terroriste) et de plus anti-femmes, infiltre les corps d’armée et provoque une déstabilisation de l’Etat.

 

 Tunis


(1) Autre conférencier et responsable de l'UOIF, Farid Abdelkrim auteur du livre " La France des islams"  où on trouve la citation incroyable: « Nous sommes en 2005 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Gaulois…Toute ? Non ! Des villages peuplés d'irréductibles musulmans résistent encore et toujours à l'intégration. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de républicains laïcs gaulois des camps de Marseillorum, Strasbourgum, Villeubarnnum, Saint-Denisum et Roubaixum »…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :