16 septembre 2021

Nouveau crime anti-chrétien en Turquie

Mgr Luigi Padovese, vicaire apostolique d'Anatolie et président de la conférence épiscopale turque (CET), a été tué jeudi  3 juin 2010 à son domicile d'Iskenderun, dans le sud de la Turquie, dans une attaque à l'arme blanche, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Monseigneur Luigi Padovese, vicaire apostolique d’Anatolie, âgé de 63 ans, a été attaqué par son chauffeur dans le jardin de sa maison. Il est mort lors de son transport à l'hôpital, précise Anatolie. La chaîne d'information NTV a diffusé des images d'un corps sous un manteau, transporté à l'hôpital sur une civière.

Le Vatican a exprimé « sa consternation devant ce fait horrible » (radio Vatican  ) L’Eglise italienne, mais pas seulement, est « sous le choc » : la presse italienne non confessionnelle a elle aussi fait ses titres à la une sur cet assassinat.

Force est de constater que la situation des chrétiens en terre d’islam se détériore rapidement, y compris dans les États prétendument laïcs comme la Turquie. Ils (les chrétiens) représentaient près du quart de la population turque au début du XXe siècle, ils seraient aujourd’hui moins de 100’000, en bute à d’incessantes tracasseries.

La Turquie ottomane avait entrepris, en 1915, de liquider la minorité chrétienne arménienne d'Anatolie orientale (1,5 million d'âmes). En 1922, Mustafa Kemal expulse la communauté grecque orthodoxe d'Asie mineure (1,5 millions d'âmes). Quelques trois cent mille Grecs vivaient encore dans la région d'Istanbul et de la mer de Marmara ont subis des discriminations, au début des années 1940, puis une série de pogromes au début des années 1950, entraînent des départs en masse. L’Église de Turquie figure pourtant parmi les plus anciennes du monde.

Les religieux chrétiens sont encore aujourd’hui l'objet d'attaques en Turquie, pays musulman qui aspire à intégrer l'Union européenne. Le 5 février 2006, un prêtre catholique, lui aussi italien, Andrea Santoro, 61 ans, avait été assassiné par balles dans la ville de Trabzon (nord-est, sur la mer Noire).

La Turquie s'enlise aujourd’hui  de plus en plus dans les voies du radicalisme islamique  et de dans la haine anti-chrétienne. Les Juifs, citoyens ordinaires ou bien intellectuels, sont pour le quasi totalité d’entre eux, profondément solidaires envers leurs frères catholiques.

Une réflexion sur « Nouveau crime anti-chrétien en Turquie »

  1. Ping : Алексей

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :