30 janvier 2023

L’Etat Moloch en faillite

DownloadedFile-3 Ce n'est pas une crise financière, mais une crise étatique mondiale dont profitent certains spéculateurs (via les subprimes fabriquées par…l'Etat justement !) : nuance ! Car au tout départ il s'agit d'un modèle de société basé sur un Etat se substituant de plus en plus à la société, ce qui coûte cher (et Obama veut faire la même chose qu'en Europe d'où ses difficultés) du genre : moi poumon artificiel je vais remplacer vos vrais poumons, ce qui n'est pas absurde (on verra pourquoi dans un instant) d'où la blague célèbre du mouton tondu à qui l'on "donne" sa propre laine mais plus étroite, voilà la réalité du modèle étatique, du mode de production étatique ou la version technocratique du socialisme "scientifique" et non pas du capitalisme comme le croyait ce vieux marxiste d'Henri Lefevbre, maître de Jean Baudrillard : car vos vrais poumons peuvent créer de l'inégalité, (ils inspirent plus fort, donc accaparent de l'air, vous en profitez plus, oxigénation du cerveau avec des idées que le voisin "défavorisé" n'aura pas, ce qui est mal) remplaçons-les donc par un poumon (un cerveau…) type, moyen, un poumon "care" ou "citoyen" placé dans un corps-logo, corps amovible comme ces cubes qui changent de face à force de manipulation rapide ; par exemple empêcher un réel marché en taxant pour une protection sociale étatisée, onéreuse, de moins en moins protectrice en réalité (la peau de mouton plus étroite) peau de chagrin, empêcher un marché du logement libre (en interdisant les expulsions des mauvais payeurs) au profit du logement social (ce qui fait une clientèle électorale fidèle), ponctionner beaucoup pour financer ce modèle inutile, jusqu'à 80/98% et gloser sur les 2% qui restent, des "cadeaux" (puisqu'ils ne sont pas pris) et ils sont regardés en France avec avidité par Mélenchon, Poutou, Joly, Aubry (Barouin…)…qui ne voient que cela comme uniquement solution : augmenter la taille de la grenouille Etat, encore et encore…pour les futurs vaccins de la grippe A, pour les ponts qui ne mènent nulle part, pour les écoles sans autre programme que la dissolution : genre, identité, langue ; Mitterrand voulait supprimer l'école privée, il n'a pas réussi, mais celle-ci, comme l'Eglise dans les pays musulmans, n'a pas le droit d'augmenter son offre ou chichement, ce qui fait le bonheur des officines des précepteurs, mais aggrave les inégalités pourtant (elles seront sans doute supprimées le jour où les vrais Moloch reviendront au pouvoir). Le tout de la ponction (le peuple est trop gros) se fait au profit des lampions des Salons où l'on se pâme où l'on l'émet sa simulation séductrice à coup de petites phrases aussi bien ourlées qu'un dialogue d'Audiard.

 

 Reprenons : il faut que l'Etat soit plus fort plus grand plus beau pour fabriquer cette peau en laine (noire : l'âme bien sûr) quoique plus étroite (exprès), pour vous "donner" un poumon, un cerveau, artificiel, c'est-à-dire formaté pour ne pas trop vouloir, trop désirer, trop profiter, juste un peu dans son train bondé et ses trois carottes bio achetées ou cultivées dans un jardin "collectif"; et les plus méritants pourront aller défiler le 14 juillet, en chantonnant les nouveaux livres d'histoire à la gloire de la Palestine et des anciens royaumes africains et sud américains…tant pis si ceux-ci faisaient des sacrifices humains et participaient à la traite des noirs, cela vaut cent fois mieux qu'un horrible moyen-âge heureusement civilisé par l'islam on le sait. Le tout s'effectuant sur la base du principe suivant : seule la vraie élite (qui se nie cependant en tant que tel : négation de la négation) sait ce qu'il faut pour "le" peuple : on lui dira par exemple que c'est pour son bien d'avoir un poumon, un cerveau, "normal" (et vérifié par SOS racisme) qu'il faut donc vivre frugalement, abandonner voiture et même ordinateur (envoyer des mel consomme de l'électricité) disent certains, mais ce n'est pas grave ils ne pèsent rien, du moins pour l'instant, l'important n'est pas là rassurent les majoritaires (bolcheviks en russe) il faut que "le service public", entendez l'Etat, grandisse, soit de plus en plus morphale de finances parce que l'élite–sait-mieux-ce-que-le-peuple-dominé a besoin…

 

Sauf qu'en réalité la non-élite milite (et cela se voit de plus en plus) -le roi est nu- pour son propre train de vie, ses colloques, ses semestres en France et aux USA (Berkeley) qui iront répandre que le "care" fabrique aussi des sexes artificiels pas seulement des poumons et des cerveaux : ce sera donc la construction du "genre" que l'on peut choisir comme l'on choisit son fromage (bio) et bientôt son enfant dans les grandes usines de fabrication du vivant à la carte (no borders) : comment empêcher un cerveau d'être raciste, d'être de droite, (en le gavant de subventions) voilà un vrai programme présidentielle pour 2021 peut-être…sauf que cela ne marche pas : les gavés se rebiffent et exigent plus de biftons à coups de mortier , de bélier : ils fouillent même les véhicules à l'entrée de certaines cités à Marseille.

 

Mais revenons au présent : comment réduire une dette dont Moloch a besoin pour justifier son existence qui freine en réalité la vraie vie ? L'aristocratie française n'avait pas réussi, on est curieux d'observer comme la nouvelle artistocratie rouge/verte/bleue va s'y prendre…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :