5 février 2023

Iran, islam politique : quelle stratégie gagnante possible ?

Prenons l'Iran comme exemple : les actions diplomatiques semblent sans issues, les sanctions, peu probables, surtout prises unanimement, ne feront d'ailleurs que renforcer le panislamisme. Et même le rendront sympathique auprès de la population "alter" en Occident, peut-être désormais majoritaire culturellement, du moins au niveau médiatique, même si elle ne l'est pas politiquement, population d'autant plus tentée par l'ordre que représente l'islam qu'elle le rejette paradoxalement venant de sa propre tradition (chrétienne), tout en fantasmant sa violence d'être, honnie via le bouc émissaire du libéralisme, par la réintroduction du loup et la prise de risque dans les moeurs : syndrome de Stockholm, qu'il s'agit de prendre en compte.

Une stratégie de contournement, en attendant le choc dernier, inéluctable, permettrait d'éviter simultanément le renforcement et l'assymétrie des attentats en…laissant avancer l'ennemi. Ce qui implique, oui, de laisser l'Iran des mollahs faire la preuve qu'ils préparaient en fin de compte "la" bombe… Attaquer préventivement ne ferait que nous renvoyer à la première option, celle du renforcement panislamiste soutenu par le nationalisme spontané. Lorsqu'ils nous nargueront, et qu'ils se prépareront à attaquer, alors, oui, la réponse peut être, doit être, fulgurante, sêche et rapide.

La stratégie paraît dangereuse. Mais nous sommes, depuis 1976 d'ailleurs, et 2001 le renforça, dans le Wild Wide Middle East, avec duel au revolver yeux dans les yeux durant la partie de poker nucléaire.

Par ailleurs, il s'agirait d'accompagner cette approche d'une critique sans concession du contenu de l'islam qui met en cause jusqu'à les menacer de mort, Juifs et chrétiens. Or, nous sommes dans une situation elle aussi paradoxale : les puissances occidentales menacent l'Iran de sanctions diverses, voire de l'attaquer, et ce au plus mauvais moment, tout en laissant l'islam libre de critiques, encourageant même son installation en Europe et dans le monde, l'administration conservatrice américaine, marchant par exemple toujours main dans la main avec le régime saoudien, tout en soutenant financièrement la tyrannie égyptienne, algérienne, même si en effet elle ne soutient pas (encore) le Hamas en Palestine, laissant cette tâche, à un Chirac de plus en plus aveugle, faisant mine de croire qu'il s'agit de maintenir Abbas hors de l'eau alors que celui-ci a sans doute déjà dealé avec l'islam du Hamas un partage des subsides. Tout en laissant croupir la population palestinienne dans le minimum vital et la haine télévisuelle et scolaire du Juif imaginaire…

Il y a là une contradiction qui loin d'amadouer les populations dominées par le national- et pan-islamisme, ne fait que les humilier puisqu'elles savent que ces tyrannies, soutenues par l'Occident, ne font que les appauvrir, ce qui les jettent dans un islam politique que finance l'Arabie Saoudite et ses créatures, alliés objectifs de l'étatisme conservateur occidental, toutes tendances confondues (bushisme, chiraquisme…).

Pour casser ce cercle (de plus en plus) infernal, il ne sert donc plus à rien de limiter institutionnellement l'arrivée au pouvoir des islamistes ; cela permettrait au contraire de décongeler la situation : ainsi, en Algérie, l'arrivée au pouvoir du Fis et sa remise en cause dans la foulée des libertés fondamentales aurait permis d'en finir d'un coup avec les généraux et les marionnettes arabo-islamistes qui pensent toujours que cette terre, berbère, juive et chrétienne pour une bonne part, leur appartient.

La gesticulation vis-à-vis de l'Iran mollahisé, les critiques, modérées, vis-à-vis de l'islam politique, ne font que les renforcer. Il faut au contraire les laisser atteindre leur objectif, puis, quand ils tomberont le masque, alors l'attaque, la nôtre, pourra être terrible.

 

2006

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :