6 février 2023

A propos des pogromes anti-chrétiens d’Alexandrie

Je suis effaré par la légèreté intellectuelle de cet article au titre provocateur : « Les violences d'Alexandrie illustrent la montée des extrémismes musulman et COPTE ». Or, dans cet article, Madame Naïm ne parle pas de cet « extrémisme copte » mentionné dans le titre. Elle parle de « télévision satellitaire copte anti-islamiste », sans aucune preuve. J’aurais bien voulu connaître le nom de cette mystérieuse chaîne pour faire un don à ses responsables ! Mais malheureusement, il n’existe à ma connaissance aucune chaîne satellitaire copte ; et au cas où il en aurait existé une, savez-vous combien de familles égyptiennes ont une parabole, et seraient à même de la recevoir ?

En renvoyant dos à dos musulmans assassins et coptes assassinés, Mouna Naïm reprend la rhétorique classique de la présidence égyptienne, laquelle s’efforce de donner l’impression qu’on est en présence d’un cercle vicieux de violences. Or, selon toute vraisemblance, on est confronté à une violence unilatérale, qui trouve son origine dans les mosquées pour s’en décharger dans les églises et accessoirement sur les magasins appartenant à des coptes.

En parlant de « tensions inter-confessionnelles » qui trouveraient leurs origines « dans la structure politique du pays et dans la crise économique et sociale », Madame Naïm méprise l’intelligence de vos lecteurs. J’ose espérer que si un jour, qu’à Dieu ne plaise, un de ses co-religionnaires égorge un catholique français, elle saura reconnaître le bourreau de la victime. Je regrette que la bonne foi de votre consoeur ait été prise en défaut. Son article ne vaut même pas son pesant de cacahuètes égyptiennes.


Sur les pogromes anti-coptes d'Alexandrie, lire : Les fous contre les églises dans l’Egypte de Moubarak


Vendredi 14 avril, 9 heures locales (9h à Paris). Selon la police égyptienne et les témoins, trois assaillants ont investi les églises situées dans trois quartiers différents d’Alexandrie, ville du nord de l’Egypte, presque simultanément, armés chacun de deux couteaux, et ont poignardé des fidèles coptes. Les attaques ont essentiellement ciblé l’église Al-Quidissine (les Saints) à Sidi Bichr (Est d’Alexandrie) et l’église Mar-Guirguis (Saint-Georges), dans le quartier de Hadara (Est).

Lire la suite

http://masrifeki.com/07.01.25.htm

 

2006

Une réflexion sur « A propos des pogromes anti-chrétiens d’Alexandrie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :