25 janvier 2022

Législatives françaises ou le déni de réalité

Tout d'abord il convient de balayer l'idée que la défaite d'une Morano et la victoire d'une KLM exprimeraient la "faillite" du "discours de Grenoble" (ce qui ne veut pas dire qu'il faille cautionner ou détester celui-ci) alors que jamais dans un scrutin majoritaire le FN n'a été aussi haut dépassant souvent les 20% dans des triangulaires, approchant les 50% dans plusieurs circonscriptions. Comment se fait-il ? La ligne que l'UMP a suivi de mai 2007 à fin février 2012 a été une ligne de centre gauche (mais avec un discours en effet plus à droite en 2011, du moins en apparence).

Il vaut mieux avancer l'hypothèse que l'électeur, même frontiste, n'est pas idiot, et qu'il ne va pas voter pour ceux qui l'ont en réalité trompé sur maints sujets. N'oublions pas également les 44,59% d'abstentions (le plus grand score depuis que l'on vote dit Alain Duhamel). D'ailleurs, lorsque l'on apprend que tel député est élu avec quelques milliers de voix seulement, cela en dit long du degré de décomposition d'un Parlement qui ne représente de plus en plus qu'une partie de la population (comme aux USA dont on se moquait naguère).

Que s'est-il passé ? Le fait que la politique est devenue du clientélisme tout terrain pur et dur pour l'essentiel et que seules votent les catégories qui ont intérêt à instrumentaliser l'État. Là, visiblement, les Français sur la touche ou fonctionnaires veulent se venger de ceux qui font marcher la baraque en les taxant plus encore, tout en agitant les salaires d'une poignée de dirigeants; ou en montrant du doigt l'Allemagne parce qu'elle engrange des profits à cause de ses réformes qu'elle n'aurait pas du faire : cela crée de l'inégalité, mais oui ! il fallait y penser : l'Allemagne fait des réformes, gèle des salaires, se sacrifie, tente de rattraper les dégâts du communisme qui parade encore en Grèce et en France, donc elle devient compétitive, mais ce faisant elle crée de l'inégalité… C'est le summum de la pensée détruite. C'est la fuite en avant demandée dans l'étatisme au moment même où la Chancelière allemande propose une union politique. Les français qui ont voté n'ont pas voté ils veulent être assistés, ils veulent manger gratis puisque à la fin c'est l'Allemagne qui paye.

Et puis les français ont peur : ils ont été bassinés en long et en large dans le moindre talk show à la mode par l'idée que critiquer l'islam, le trop d'étranger, la gay pride permanente et son mariage Las Vegas, serait une idée à bannir, parce que trop "réac"; or, le bobo divorcé et se mettant en ménage avec une cadette amenée de l'étranger veut être à la page (même à Lyon) et donc vote socialo en bon maso puisque toute la gentry lui affirme que "ce n'est pas bien" d'être "riche" "fermé" et de douter des capacités de l'islam de s'effacer politiquement comme le firent les autres religions alors que l'islam, réel, est irréformable à la différence du judaïsme qui a vu naître le christianisme et en son sein les Lumières ; aujourd'hui shiites et sunnites s'entretuent et les salafistes djihadistes sèment la terreur dans une exposition en Tunisie, ils assassinent au Nigeria, en Afghanistan, et Lady Gaga a été interdite en Indonésie dans l'indifférence générale.

Pendant ce temps en Syrie, chut ! on tue, mais ce n'est pas bien de le dire cela fait trop "droitdelhommiste", l'Irak c'était mieux sous Saddam, La Libye sous Kaddafi : sure…

On oublie vite les centaines de milliers d'assassinats…
 

Les Français (qui votent et qui ne votent pas) n'ont donc que ce qu'ils méritent : un État en faillite mais obligé de les assister pendant qu'ils se noient tout en leur disant " tous ensemble, tous ensemble, ouais, tous ensemble, tout ensemble"… Mais l'Allemagne ne veut pas payer : il est temps de lui faire la guerre (alors qu'elle demande l'amour). Hollande s'y prépare en se transformant en Sapeur Camembert : 110 milliards pour faire des trous, il manque les milliards pour les reboucher, Obama et les Chinois peuvent y contribuer et le mot "croissance" sera sauvé ! On atteint là des sommets (et celui du G20 n'a qu'a bien se tenir…).

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Une réflexion sur « Législatives françaises ou le déni de réalité »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :