7 février 2023

L’islamisme est-il le produit de ladite misère “postcoloniale” ?

C'est ce qui se dit. Mais poussée dans ses limites cette affirmation, dominante en Occident, pourrait-elle soutenir que le wahhabisme, exemple par excellence de l'islamisme aujourd'hui dominant en Arabie saoudite, serait le produit de la misère alors que Wahhab a émergé au XVIII ème siècle sous l'empire Ottoman ? On voit bien que cela ne tient pas : les identités politiques, en l'occurrence ici politico-religieuse, répondent à d'autres critères liés pour l'essentiel à une volonté donnée d'appliquer une façon d'être impliquant un comportement une perception une justice donc un droit etc.

Aussi réduire les Talibans au trafic de drogue (alors qu'ils l'avaient interdit quand ils était au pouvoir) ou aujourd'hui les djihadistes du Sahel c'est plaquer à chaque fois sur la réalité un modèle passe partout qui prétend autant expliquer un Merah qu'un Ben Laden ou les émeutes urbaines à savoir et toujours la misère la misère alors que Ben Laden était richissime et que la montée en puissance du courant islamiste date depuis longtemps, n'en déplaise au dirigeant du CFCM qui cherche à vendre son interprétation simpliste de l'islam qu'il pourrait d'ailleurs aller expliquer aux concernés au Mali ou en Afghanistan, ce qu'il ne fait guère…Quant à son argument expliquant que ce sont les musulmans qui pâtissent en premier de ce "terrorisme" d'où son caractère non musulman prouve qu'il ne connaît pas l'histoire de sa propre religion : il a toujours été indiqué en effet, et la guerre shiite-sunnite est là pour le démontrer, que pour les puristes de la cause islamique le principal problème ce sont d'abord les musulmans qui ont "mal" lu les textes sacrés, et donc, ce sont eux, d'abord, qui doivent être punis, puis ensuite les infidèles et autres mécréants. Mais vu l'état d'ignorance crasse de la plupart des commentateurs sur ces questions, ce sieur peut pérorer avec son "islam de vie" (même plus de "paix" seulement) qu'il défend à l'ombre de la démocratie occidentale bienveillante au lieu d'aller défier les islamistes en leur démontrant que ce sont eux qui lisent mal les textes: chiche !… Rira bien qui…pourra rire en réalité…

En tout cas, le fait que les islamistes veulent construire un Etat conforme aux premiers temps de l'Islam donne une indication de ce qu'était, réellement, celui-ci quand on enlève les parures orientalistes. Mais ce serait "essentialiste" que de le dire, autrement dit les islamistes veulent figer une lecture qui devrait "évoluer" sauf que c'est là plaquer une vision occidentale de ce qui "doit" être ou non… ou le paradoxe du modèle postmoderne aujourd'hui dominant (et qui se satisfait au fond d'un tel état régressif, mieux : il le désire en bon masochiste repentant à la recherche du knout nouveau).

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :