1 décembre 2021

Chronique de la France qui perd: vers la cohabitation?

Les écologistes tout d'abord : ils se gargarisent d'avoir gagné une ville, Grenoble, mais ils en avaient déjà une autre, du moins leur courant, Sevran (et le maire a même été réélu contre la célèbre candidate du FDG), et au bout de quelques temps le maire avait appelé au secours, rappelez-vous, il avait même entamé une grève de la faim et, in fine, demandé l'intervention de l'armée ; comme à Marseille, mais là-bas les habitants du 7ème secteur ont au bout du compte réquisitionné le FN ; et il y a aussi beaucoup de basanés dans le 7ème secteur, pas seulement les beaufs des quartiers nord), beaucoup, et ils ont tous mal voté, les ingrats !. Gagneront-ils au change ? On verra bien, mais peut-être pas, car à Sevran le clientélisme y est roi ; à Marseille il faut appartenir à la CGT dockers, SNCM, ou à la pègre.

Mais pourquoi ces appels à l'armée ? C'est que à Sevran comme dans le Marseille des quartiers Nord la future loi Taubira avait été appliquée depuis longtemps, avant la lettre : la victime réelle n'est autre que celle du "système" et sa violence imposée, c'est "l'invention de la violence" (c'est Mucchielli qui le dit et aussi ses amis) ; la victime réelle n'est donc pas du tout celle qui a subi dans sa chair même la rupture du pacte républicain, non, mais plutôt la personne qui le brise. C'est ainsi : l'idée consistera à réparer le plus vite possible le préjudiciable, d'abord, la victime réelle n'a qu'à consulter, à ses frais, le psy nécessaire et (in)suffisant. Ainsi la fameuse conductrice de bus qui vit son véhicule brûler sur Marseille en 2006 n'eut que ses yeux pour pleurerBis repetita à Grenoble ? N'est-ce pas là-bas que les bien pensants reprochèrent à Sarkozy son fameux "discours de Grenoble" ?….

Tout cela apparaît donc bien transitoire, éphémère… Tout comme ce nouveau gouvernement purement transitoire lui aussi car il n'y a pas de majorité pour cet axe faussement libéral, pourtant, mercantiliste en diable plutôt avec un État dominateur et sûr de lui.

Hollande s'achemine en fait vers une dissolution, après les Européennes, sans doute à la rentrée, puisqu'il aura de moins en moins de majorité. En fait, il se voit bien cohabiter avec Alain Juppé comme 1er Ministre de la France qui perd (ainsi il aura imité jusqu'au bout Mitterrand, mieux que Le Luron…) puisque bien entendu malgré sa bonne volonté Juppé défendra l'État mis en place par De Gaulle les communistes puis Mitterrand Chirac, autrement dit sa mainmise sur la Société Civile, car au lieu d'aider celle-ci à s'émanciper il l'a corsète. Juppé s'épuisera bien entendu d'ici 2017 en Ayrault de droite. Et comme Mitterrand, et surtout Chirac, Hollande sera réélu face à Marine Le Pen.

Trop vite en besogne ? Observez ce que va faire Montebourg avec le numérique : la même chose qu'il a amorcé en voulant torpiller le rachat de SFR par Numéricable, à savoir perpétuer l'alliance entre la Noblesse d'État et les grands groupes dépendants du Marché Public. Observez comment Fabius et Montebourg se sont disputés le commerce extérieur : parce que l'État veut justifier sa mainmise en tentant d'aller chercher quelques subsides sur les autres marchés publics, sauf que pour l'instant cela n'a rien donné, le commerce extérieur justement se creuse et la dette enfle sans parler des dépenses publiques au quotidien.

Il faut bien autre chose, mais chut ! les rapports, en veux-tu en voilà calent les armoires des ministères. Commençons par supprimer ceux-ci, les armoires réapparaitront puis en les enlevant elles aussi resteront les mille et un rapports expliquant comment reconstruire le Titanic : cool.

Zemmour m'a copié le 4 avril sur RTL…

Lucien SA Oulahbib

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucien-Samir_Oulahbib

Voir tous les articles de Lucien SA Oulahbib →

2 réflexions sur « Chronique de la France qui perd: vers la cohabitation? »

  1. Ping : nike xd shoes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :