23 avril 2021

La faillite définitive du modèle rooseveltien

Les divers évènements qui secouent Les USA ces temps-ci sont bien l'arbre qui cachent la forêt : il y a autant de policiers noirs que blancs qui sont impliqués, contre leur volonté, dans des fins tragiques, tandis que le nombre de noirs tués par des noirs est largement supérieur. Observons qu'il n'y a guère de latinos, indiens, chinois parmi les supposés "victimes" d'un racisme blanc supputé structurel.

Cela fait penser à ces diatribes véhémentes contre Israël quand un enfant palestinien est malencontreusement tué alors que pour une perte mille autres perdent la vie assassinés par des congénères musulmans en Syrie, Irak, Yémen, Pakistan, Afghanistan, Nigeria, Somalie, Libye, Égypte, etc, etc, etc…

Aux USA, et depuis Roosevelt avec son imposition à 80%, cet argent a surtout servi à créer un assistanat destructeur cassant les familles pour mieux toucher le Welfare State, entretenant la haine anti-blanche par des associations grassement payées qui loin de lutter efficacement contre les discriminations n'ont fait qu'aggraver les choses. Et la France a emboîté le pas, et est même sommée de poursuivre l'impasse américaine conseillée en cela par un Piketty et ses adeptes persuadés que cette taxation a servi à quelque chose alors qu'elle n'a fait que fabriquer des générations de mécontents, perpétuels exclus, le revendiquant, cherchant dans l'oeil du blanc la paille tout en refusant de voir la poutre qui obscurcit non seulement leur vue mais aussi leur jugement.

Qu'il y ait ici et là des excès de zèle et des paniques, voire des actes authentiquement racistes, mais de là à en tirer des conséquences qui en fait viennent masquer un manque total de recul dans l'analyse, en dit long sur le degré de plus en plus zéro d'une classe intellectuelle et médiatique décidément en dessous de tout, de plus en plus ignare en réalité, malgré les "études" dont ils nous abreuvent et qui sont la plupart du temps fausses tant elles établissent des corrélations qui n'ont pas lieu d'être ou qu'il faut toujours lisser dans le temps.

Mais le politiquement correct a d'autres chats à fouetter que de s'astreindre à penser droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :