29 janvier 2023

Crash (bis) : doutes

Même si la piste Al Kaïda n'est pas pour l'instant avérée, il n'empêche que nous étions dès hier sur la piste de l'acte volontaire. Celui-ci peut être certes un suicide programmé individuellement. Néanmoins il est possible d'observer aussi que ce copilote a bel et bien décidé de (se) donner la mort au nom d'une raison, et non pas de manière impulsive ; quelque chose, une cause peut-être pour l'instant inconnue, a armé son bras.

Le doute en tout cas s'installerait (et cela se voit dans la rue quand tout le monde dévisage tout un chacun) : n'importe qui semblerait potentiellement être à même désormais de devenir un meurtrier. Ce qui reste tout de même invraisemblable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :