6 février 2023

La magouille des chiffres du chômage

Le chômage augmente en réalité (sur un an), et l'on sait que la baisse du chômage des jeunes est artificiel, sous perfusion, gonflé par les emplois aidés (+de 500.000) qui ne peuvent guère se transformer en emplois réels. C'est du "chômage différé", n'en déplaisent aux commentateurs satisfaits d'eux-mêmes en considérant qu'à défaut de grives contentons-nous de merles.

En fait, l'économie en France a de la peine à redémarrer parce qu'elle a beaucoup de chaînes pseudo-solidaires aux pattes. Et en plus le secteur privé, en particulier celui des PME, porte sur son dos, comme sous l'Ancien Régime, toute une panoplie de privilégiés et d'affiliés au clientélisme électoral, secteur "libéral" s'il en est, sommé par ailleurs de trimer dur sous peine d'être accusé de tous les maux, en dernier lieu celui de racisme…

L'aveuglement est roi, aussi n'est-il pas étonnant qu'un Malek Boutih, lucide, en prédise le résultat, aveuglant en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :