9 mai 2021

Kamel Daoud:«Cologne, lieu de fantasmes»

Ils ne sont pas nombreux mais ils existent, ces intellectuels, femmes et hommes, qui veulent rester lucides et ne pas prendre les Juifs comme boucs émissaires de leurs propres failles…

Kamel Daoud est un écrivain algérien. Il est notamment l’auteur de Meursault, contre-enquête (Actes Sud, 2014), Prix Goncourt du premier roman. Il est également chroniqueur au Quotidien d’Oran. Cet article a d’abord été publié en Italie dans le quotidien La Repubblica.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/01/31/cologne-lieu-de-fantasmes_4856694_3232.html

Cet article qui témoigne de la frustration sexuelle dans le monde arabo-musulman, realité evidente pour tous ceux qui le connaissent, et source de bien de ses folies, a suscité une réponse d’une dizaine de sociologues francais d’origine algérienne, accusant K.D d’islamophobie et d’essentialisme !

Le reproche d’essentialisme est devenu la tarte à la creme d’une certaine intelligentsia qui reprend sans reflechir le concept bien aimé d’Edward Said, dont l’argumentation  a été magistralement démontée pqr le philosophe egyptien Fouad Zakarya qui montre que ce ‘’concept’’ vise surtout à empecher de dire une bien triste  realité (Fouad Zakariya, Laïcité ou islamisme. Les Arabes à l'heure du choix), comme aujourd’hui ‘’islamophobie’’ vise a empecher de dire la realité du monde musulman .

  • Sayyed Al-Qimni auteur égyptien: Al-Azhar est une institution terroriste

http://www.memri.fr/2016/01/18/lauteur-egyptien-sayyed-al-qimni-al-azhar-est-une-institution-terroriste/

 

  • L’intellectuel réformiste égyptien Islam Al-Buhairi, condamné à un an de prison pour blasphème

Dans une interview du 10 janvier 2016 sur la chaîne télévisée égyptienne ON, l’ancien ministre de la Culture égyptien Gaber Asfour défend l’intellectuel réformiste Islam Al-Buhairi, récemment condamné à un an de prison pour blasphème, et critique la position d’Al-Azhar, affirmant qu’avoir recours à la loi, au lieu de débattre poliment avec ses adversaires, est « un signe de faiblesse » et « le début de la fin » pour l’institution. Extraits :

http://www.memri.fr/2016/01/19/lancien-ministre-de-la-culture-egyptien-gaber-asfour-soutient-lintellectuel-reformiste-emprisonne-islam-buhairi-cest-le-debut-de-la-fin-pour-al-azhar/

 

·       Le Ministre Tunisien de l'Education au sujet du Protocole des Sages de Sion

Dans une émission télévisée tunisienne, Neji Jalloul, du parti Nidaa Tounes : « les Protocoles des Sages de Sion, les qualifiant d’ « amas de mythes antijuifs ».

Néji Jalloul, ministre de l’Education au sein du gouvernement de Habib Essid, est né le 17 octobre 1957 à Bkalta(gouvernorat de Monastir). Professeur universitaire depuis 2002, Jalloul est titulaire d’un doctorat de la Sorbonne en 1988 (spécialité archéologie), d’un diplôme en étude approfondie de la Sorbonne, d’un diplôme de l’école du Louvre de Paris (1982) et d’une licence en histoire en 1981.

vidéo: http://fr.timesofisrael.com/neji-djellou-nous-souffrons-dun-complexe-concernant-les-juifs/

 

·       L’anthropologue saoudien Khaled Al-Sowayan : « Nous avons constamment les yeux fixés sur le passé. Qu’ont apporté les Arabes au monde ? Rien ! »

http://www.europe-israel.org/2015/12/lanthropologue-saoudien-khaled-al-sowayan-nous-avons-constamment-les-yeux-fixes-sur-le-passe-quont-apporte-les-arabes-au-monde-rien/

 

 

·       La vie périlleuse du jeune Aldo dans l’Algérie islamiste

http://www.dreuz.info/2016/01/12/exclu-dreuz-mireille-vallette-sentretient-avec-le-bloggeur-algerien-aldo-sterone/

Aldo Sterone a publié récemment une autobiographie, «Comme je parle*». A la fois émouvante et saisissante, elle aurait pu s’intituler «La vie périlleuse du jeune Aldo dans l’Algérie islamiste». Il est né en 1970 et a vécu principalement à Oran. On assiste dans ce livre à un crescendo de violence qui à son paroxysme fait dire à l’auteur : «Les tueries se succédaient à une telle vitesse que je connaissais plus de morts que de vivants.»

 

·       Farid Abdelkrim anciennement islamiste et Frère musulman, évoque « l’hypocrisie » de ceux qui affirment que les derniers attentats n’avaient rien à voir avec l’islam.



« C’est pourtant bien le contraire qu’affirment ces criminels qui revendiquent qu’ils sont musulmans et qu’ils incarnent l’islam authentique ».

 

http://www.europe-israel.org/2016/01/ancien-islamiste-et-frere-musulman-farid-abdelkrim-denonce-l-hypocrisie-de-ceux-qui-nosent-lier-attentats-et-islam/

 

 

 

               La féministe algérienne Aouicha Bekhti : « L’Algérie est un pays amazigh, non arabe »

http://www.memri.fr/2016/02/01/la-politicienne-feministe-algerienne-aouicha-bekhti-lalgerie-est-un-pays-amazigh-non-arabe/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :