7 février 2023

Récuser la dhimmitude ou le déni de réalité…

Avec un esprit de caste un peu désuet, Madame BENBASSA me reproche de ne pouvoir alléguer aucune légitimité scientifique ni universitaire.

Malgré tous les titres dont elle se pare, Madame BENBASSA semble ignorer que de célèbres savants et intellectuels furent des autodidactes.

Comme le déplorait mon ami feu le Professeur H.Z HIRSCHBERG, la contribution de l'université à la formation d'ânes savants n'est malheureusement pas négligeable.

Cela ne vise évidemment pas Madame BENBASSA, mais je me permettrais de lui faire remarquer respectueusement, qu'en dépit de ses diplômes, elle confond étonnamment deux notions totalement différentes : le dhimma et la dhimmitude.

Peut-être pourrait-elle réparer cette troublante lacune en lisant mes livres…

Mon « arsenal » selon le style élégant de Madame BENBASSA, est tout de même lu, commenté et étudié notamment par les Chrétiens d'Egypte, du Levant, d'Irak, du Soudan, d'Indonésie, d'Arménie et des autres pays islamiques gouvernés ou influencés par la chari'a : ils y reconnaissent leur propre histoire et leurs expériences actuelles et m'écrivent avec gratitude.

Le plus extraordinaire, c'est que Madame BENBASSA qui a contribué largement à alimenter la légende dorée des juifs et chrétiens heureux en terre d'Islam, compare à présent leur sort à la rouelle et aux ghettos imposés aux juifs en terre chrétienne.

Après un aveu dont elle ne médite sans doute pas les conséquences, ses envolées à mon égard sont dénuées de toute justification rationnelle.

Août 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :