16 mai 2021

L’évidence politicienne de la manip climatique

Il est incroyable que pas un débat contradictoire n'ait pu avoir lieu sur les chaînes du service public. Ce qui est là un déni de démocratie car contester la vérité officielle n'est pas du même acabit que nier l'existence des chambres à gaz ! pourtant certains franchissent le pas et les mettent sur le même pied d'égalité, voire s'amusent à rendre équivalent ceux qui nient le catastrophisme ambiant et ceux qui nient qu'un avion se serait écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001.

Nous en sommes là : d'une manip néokeynésienne visant à éviter les réformes radicales d'un Etat cannibale, et d'une protection sociale qui grève les coûts des PME, on en arrive à justifier ce coup de force par une menace quasi céleste qui viendrait punir les récalcitrants.

Sarkozy se recycle ainsi en grand prêtre millénariste considérant qu'il est plus urgent de taxer par exemple les transports privés que d'entamer une réelle réforme de la Sécurité sociale.

D'ailleurs les transports, comme le train, s'en sortiraient bien mieux s'il avait été décidé depuis longtemps de rénover le parc des trains assurant les dessertes locales, le ferroutage, d'impulser l'axe fluvial Rhin-Rhône freiné par les Verts depuis des lustres, sans parler des OGM qui évitent les pesticides et les insecticides, etc…

Nous avons basculé dans Ubu, doublé de 1984.

26 septembre 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :