23 avril 2021

La “Potemkinisation” du monde

 

Les couvre âmes aboient traquent parquent

Dans les cuisines désormais prisons pour vieux

Le “reste” des animaux humains, masqués confinés

autour d’un sapin de plus en plus inutilement las

 

Avec cette exigence officielle d’en finir

définitivement avec tout virus

comme autrefois la misère dans le monde

Pour toujours toujours dans tes draps bleus froissés

Mais cinq heures du mat quoique vacciné  je désespère

Et moi et moi cinq cent millions de chinois

 Dominion sur Maduro cela fait cher l’hologramme Biden

La “Potemkinisation” du monde est bien en marche

Merci petit papa Noël quand tu descendras du ciel

Avec des bulletins de vote par milliers

N’oublie pas mes petits souliers…

Les hyènes sont de sortie comme dans le roi Lion

elles traquent le “complotiste” cette faune étrange

qui croyait être encore libre et que  la laïcité c’était justement cela

ou comment faire émerger des esprits affranchis

capables de comprendre que la vérité rend libre.

Et ainsi illumine le monde comme autrefois à l’entrée de New York

avant que la Statue ne soit désormais fermée à jamais

parce que “le” Virus rôde, la Bête à la recherche de la Belle

si elle se démasque pour lui échapper, courant, âme déchirée,

dans les rues désertes, avenues innombrables jonchées de débris (post) humains.

Les hyènes systémiques y exultent, bave sémiotique en érection elles éructent. 

Lorsque, soudain…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :