15 avril 2021

L’incompétence s’entête en mode automatique

Comme le confirme Martin Kulldorff, PhD., “professeur de médecine à la Harvard Medical School, biostatisticien et épidémiologiste à la Division de pharmaco-épidémiologie et de pharmaco-économie, Brigham and Women’s Hospital” dans un interview accordé à France Soir, cette C-19 touche on le sait  les personnes très âgées en très grande majorité, ce qui impliquait dès le départ et comme l’avait préconisé Didier Raoult de les dépister (les vétérinaires avaient les tests) isoler soigner (son protocole marche très bien également dans cette tranche d’âge, sans oublier que de nombreux médecins donnèrent seulement des antibiotiques avec du succès également, ils sont des dizaines de milliers maintenant organisés en Collectifs).

Ce sont donc les “anciens” qui auraient dû être protégés en priorité (ce fut l’erreur de la Suède concède Martin Kulldorff, supra), au lieu de confiner surtout les plus jeunes,  les culpabiliser, ce qui impliquait de soigner les premiers de manière précoce rappelle ce dernier (à la 15ème minute) quitte au départ pour les plus précautionneux des “randomisateurs” à promulguer des essais non biaisés alors que l’on testa uniquement le protocole Raoult (enrichi aujourd’hui) soit dans des échantillons jeunes (40-60 ans) soit trop tard soit à haute dose comme le dénonça le professeur Perronne (dont le second livre sur la question vient de sortir) ce qui à coup sûr ne donna rien sinon déboucher sur le scandale du LancetGate, du Remdesivir, ce qui coûta très cher, tout en étant inopérant, et peut être même l’un des facteurs du variant anglais comme le soupçonnent certains spécialistes (à la 41ème minute)

Ainsi au lieu de confiner les jeunes générations ou d’obliger les personnes déjà immunisées  à se faire vacciner il serait toujours loisible, après plus d’un an d’expérience, d’en tirer enfin des leçons ; eh bien non ! les pouvoirs s’entêtent dans le déni, l’orgueil, l’embarras bureaucratique, bref dans l’irresponsabilité à tous les étages (tout en accusant les “jeunes”de l’être) et ce sans même que l’on ait besoin d’ajouter à ces faits (qui seront peut-être un jour durement sanctionnés) des considérations politico-économiques dont la bêtise crasse peut être également symbolisée par les propos de cette “responsable” politique répondant à une association désireuse de faire voler sur des petits avions des enfants handicapés qu’il ne fallait surtout pas faire entrer dans leurs rêves ce genre de désir; on atteint alors là un degré inouï d’ignominie (alors que le trafic aérien est de moins en moins polluant) ce qui sans aucun doute peut tout à fait conquérir au concours Guinness de ce nouveau variant du totalitarisme protéiforme de plus en plus en marche. Et qui se sert de la crise sanitaire pour avancer son agenda démentiel.

Cette génération, insensible, s’accrochant, quoiqu’il en coûte, au pouvoir impose ainsi un absolutisme hygiéniste qui se débarrasse aujourd’hui de la jeunesse en l’enfermant à double tour (la chassant même de l’école) parce qu’elle veut s’y substituer, refusant de vieillir encore moins de mourir à l’ombre de son affairisme nihiliste qui ne peut plus  jouir, tel Néron, que par cette destruction ; ainsi voir la jeunesse (la vraie) rire sourire aux terrasses dans les restaurants les dancings sans trop se soucier encore de régimes alimentaires contraignants, tout en allant s’acheter bras dessus bras dessous de beaux habits de printemps non cachez moi toute cette jeunesse en fleurs que “je” ne saurais voir sans la meurtrir. Voilà, c’est fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :