20 septembre 2021

Israël, un État dhimmi?

Le Hamas a attaqué Israël avec une grande brutalité, abusant les opinions publiques avec de faux prétextes. Un problème de logement se règle, en Israël comme en France, devant les Tribunaux. Imagine-t-on l’Allemagne bombarder Paris parce qu’un Allemand aurait des problèmes avec son propriétaire parisien ?

De quelle occupation parle-t-on ?

Gaza est indépendant. Gaza a été évacué par Israël il y a 16 ans. Depuis, c’est le Hamas qui gouverne d’une main de fer. Le blocus imposé par Israël ne concerne que les armes, tous les autres produits parviennent à Gaza en quantité. Les supermarchés du Centre ville, les grands hôtels sont là pour en témoigner, même s’ils sont réservés aux élites corrompues du Hamas.

L’Autorité palestinienne de Ramallah bénéficie d’un statut semi-étatique depuis les accords d’Oslo : sa police, ses impôts, son gouvernement. Restent les questions territoriales, qui devaient être réglées avec la paix.

Alors pourquoi n’y a-t-il pas la paix ?

Le vrai motif du Hamas est démasqué par des slogans entendus dans toutes les manifestations du 15 mai :

« libérez la Palestine du Jourdain à la mer ».

Du Jourdain à la mer, cela veut dire qu’il n’y aura plus d’Israël du tout.

Il n’y a pas de paix parce que les islamistes du Hamas ne veulent pas la paix.

Il n’y a pas de paix parce que le Hamas fait tout pour saboter la paix. Ils ne veulent que le djihad, tuer tous les Juifs.

Les Juifs sont depuis 3000 ans en Israël (renommé Palestine par les Romains), la Bible en témoigne. C’est leur pays, ils n’ont que celui-là à eux. Ils n’en veulent pas d’autre.

Mais depuis 13 siècles, ils ont été occupés, colonisés par les Arabes et les Musulmans. Les Juifs sont restés sur leur terre malgré les massacres, les exodes forcés, les persécutions. En 1948, les Juifs se sont libérés d’une double colonisation : la colonisation islamique, qui durait depuis 13 siècles et la colonisation anglaise de 28 ans.

C’est cette décolonisation que les islamistes rejettent, au nom d’un système juridico-théologique raciste et moyenâgeux : le djihad et son corollaire, la dhimmitude. Ce système proclame la suprématie de l’Islam et des Musulmans sur tous les autres peuples. Les islamistes nient les droits culturels, historiques ou nationaux de tous les peuples non-musulmans.

Des slogans comme « Khaybar», entendu dans les manifestations du 15 mai, le rappellent sans ambiguïté.

Le projet du Hamas est clair, c’est dans leur charte, pour qui veut la lire : exterminer Israël, compléter la Shoah.

Par la violence, par le meurtre, ils feront tout pour mener leur guerre sainte contre les Juifs et les Chrétiens. Ils feront tout pour saborder la paix. Pour eux, Israël n’est un état de dhimmis, et les islamistes ne s’abaissent pas à négocier avec des dhimmis : ils les soumettent ou les massacrent.

Imaginez que les assassins du Bataclan aient disposé de roquettes pour attaquer Paris. C’est un événement analogue qui est arrivé à Israël la semaine dernière. Avec des milliers de djihadistes.

Au nom des droits de l’Homme, les hommes et les femmes de bonne volonté doivent soutenir Israël. Ils ne doivent pas se laisser abuser par des discours victimaires des agresseurs islamistes du Hamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :